Ambrogio Lorenzetti, « Corteo di angeli e santi con San Galgano e l’arcangelo Michele »

Photographie prise à l’exposition « Ambrogio Lorenzetti ». Sienne, Santa Maria della Scala, 22 octobre 2017-21 janvier 2018.

Ambrogio Lorenzetti (Sienne, vers 1290 – Sienne, 1348)

Corteo di angeli e santi con San Galgano e l’arcangelo Michele (Cortège d’anges et de saints avec San Galgano et l’archange Michel), 1334-1336.

Fresque détachée, 301 x 598 cm.

Inscriptions : /

Provenance : In situ.

Montesiepi (Chiusdino), Cappella di San Galgano, paroi nord-ouest.

Au sommet de la lunette de gauche, est représentée une série d’anges alignés comme pour former une haie d’honneur. Plus bas, des saints se dirigent en cortège vers la figure de la lunette centrale où siège la Vierge Marie. Ils sont précédés dans leur marche par l’archange Michel. Celui-ci se retourne vers Galgano qui le suit de près, et l’incite à s’approcher de Marie afin de lui présenter en offrande son attribut iconique, l’épée à laquelle il a renoncé en l’enfonçant dans la roche où elle a dorénavant pris l’apparence d’une croix. Michel porte fermement contre lui la verge qui l’identifie comme archange.

Sur la gauche, on peut encore remarquer la présence de deux autres archanges accompagnés d’une foule de saints représentés en pieds. Parmi eux, deux évêques, « très probablement les évêques de Volterra [1] à qui l’on doit la construction de la première église de San Galgano », portant, comme les saints, l’auréole. Si l’hypothèse est fondée, l’un d’eux est nécessairement Ugo Saladini, qui la mérite en tant que bienheureux [2], suivi, « sans doute, de son successeur, Ildebrando Pannocchieschi, ou encore, Galgano Visconti, qui fut évêque cistercien de Volterra à l’époque où fut projeté la construction de la nouvelle église abbatiale » [3]. L’évêque de gauche tend un vêtement à Galgano qui est encore vêtu de ses élégants habits de chevalier, l’épée au coté, signe qu’il n’a pas encore endossé l’habit d’ermite.

L’identité des autres saints pose aujourd’hui problème, essentiellement du fait de l’état de conservation de la fresque.

[1] Les évêques de Volterra a

[2] Kaftal, col. 485. précise que Ugo da Volterra est représenté sous l’aspect d’un évêque âgé.

[3] BORSOOK 1966, p. 16. Galgano Visconti apparaît également aux côtés de Galgano Guidotti, le saint, sur le reliquaire portant son nom, aujourd’hui au Museo civico e diocesano di Arte sacra de Chiusdino.