Ambrogio Lorenzetti, « San Michele Arcangelo »

Ambrogio Lorenzetti (Sienne, v. 1290-1348)

San Michele Arcangelo (Saint Michel Archange), v. 1330.

Vitrail, 82 x 64 cm.

Inscriptions :

  • (dans l’auréole de l’Archange) : « SANCTVS MIC / CHAEL ARC / ARC[ANGEUS] »

Provenance : Couvent de Monteoliveto presso Porta Tufi, Sienne.

Sienne, Palazzo Pubblico, Salle des Pilastres.

Ce vitrail est exceptionnel pour deux raisons : la première tient à son auteur, Ambrogio Lorenzetti, l’un des plus grands génies de la peinture siennoise, pour ne pas dire italienne ; la seconde tient à sa rareté : cette œuvre est l’unique exemple d’un vitrail du Trecento qui soit parvenu jusqu’à nous.

L’Archange est représenté en compagnie du dragon qu’il piétine au sol pour mieux signifier la victoire qu’il vient de remporter contre les forces du mal et l’épée qui s’est abattue sur le monstre vient confirmer. Le monstre ?

Dans les angles supérieurs, les figures de l’aigle et de l’agneau symbolisent les deux Jean du Nouveau Testament, respectivement l’Évangéliste et le Baptiste.