Les vitrines d’exposition du Trésor de santa Maria della Scala

Douze vitrines contiennent les pièces du Trésor de Santa Maria qui sont dorénavant visibles en permanence dans le Musée.

  • Vitrine 1

img_7904

    • Goro di Ser Neroccio, Reliquiario del braccio di san Biagio (Reliquaire du bras de saint Blaise), 1447. Argent repoussé, ciselé, incisé et partiellement doré, émaux champlevés de couleur noir et rouge, émail translucide de couleur bleu, rose, marron et jaune.
    • Orafo senese (Orfèvre siennois), Braccio Reliquiario di santa Costanza (Bras-reliquaire de sainte Constance), début du XVIIIe s. Argent repoussé, incisé et ciselé.
  • Vitrine 2

img_7907

    • Atto di donazione delle reliquie dello Spedale di Santa Maria alla Scala (Acte de donation des reliques de l’Hôpital de Santa Mari della Scala). Rogato a Venezia il 28 maggio 1359 dal notaio Albertino Pastellini de Pastellis (Rédigé à Venise le 28 mai 1359 par le notaire Albertino Pastellini de Pastellis). Encre sur parchemin.
  • Vitrine 3

img_7925

    • Orafo senese (Orfèvre siennois), Reliquiario a pisside (Reliquaire en pyxide), vers 1380-1400. Argent repoussé et incisé.
    • Orafo senese (Orfèvre siennois), Navicella portaincenso (Vaisseau porte-encens), fin XIVe – début du XVe s. Cuivre martelé, incisé et doré, émaux opaques de couleurs rouge et noir.
    • Orafo senese (Orfèvre siennois), Reliquiario a cofanetto (Reliquaire en coffret), première moitié du XIVe s. Argent, argent doré, perles, pierres semi-précieuses, émaux cloisonnés, translucides, et émaux de plique [1] sur or.
    • Orafo senese (Orfèvre siennois), Reliquiario del Sacro chiodo (Reliquaire du Saint clou), 1360-1380. Argent moulé, gravé et doré, cristal de roche et émail champlevé de couleur bleu, rouge et noir, émail translucide.
    • Orafo senese (Orfèvre siennois), Pisside (Pyxide), première moitié du XVe s. Argent moulé, repoussé, incisé et ciselé, traces d’émail translucide de couleur bleu.
    • Maestro Bertino di Pietro da Rouen (Maître Bertin de Pierre, de Rouen), actif à Sienne de 1360 à 1391, Cassetta Reliquiario (Cassette-Reliquaire), 1361. Fer martelé et plaque de fer ajourée, avec trace de dorure.
  • Vitrine 4

5407D47E-F54A-400F-833E-71AD81CB7505.jpeg

    • Orafo romano (Orfèvre romain), Reliquiario di san Teodoro (Reliquaire de saint Théodore), troisième ou quatrième décennie du XVIIIe s. Bronze et cuivre dorés, argent incisé et ciselé, verre.
    • Orafo romano, Reliquiario di san Tommaso (Reliquaire de saint Thomas), troisième ou quatrième décennie du XVIIIe s. Bronze et cuivre dorés, argent incisé et ciselé, verre.
    • Orafo romano, Reliquiario degli strumenti della Passione di Cristo (Reliquaire de la Passion du Christ), troisième ou quatrième décennie du XVIIIe s. Bronze et cuivre dorés, argent incisé et ciselé, verre.
    • Orafo romano, Reliquiario di sant’Andrea Apostolo (Reliquaire de saint André, apôtre), troisième ou quatrième décennie du XVIIIe s. Bronze et cuivre dorés, argent incisé et ciselé, verre.
  • Vitrine 5

img_7883img_7882

    • Atelier  di Costantinopoli (Atelier de Constantinople), Evangelario (Évangéliaire), fin du XIe s. – début du XIIe s.
    • Arte veneziana e bizantina (Art vénitien et byzantin), Legatura (Reliure), fin du Xe s. et début du XIVe s. Argent doré et émaux cloisonnés.
  • Vitrine 6

img_7884-1

    • Reliquiario del beato Ambrogio Sansedoni (Reliquaire du bienheureux Ambrogio Sansedoni), début du XVIIe s. Argent repoussé et ciselé, verre.
    • Reliquiario della Vera Croce (Reliquaire de la vraie croix), début du XVIIe s. Argent repoussé et ciselé, cristal de roche.
    • Reliquiario dei santi Pietro, Paolo, Bartolomeo e Giovanni Elemosiniere (Reliquaire des saints Pierre, Paul, Barthélémy et Jean l’Aumonier), début du XVIIe s. Argent repoussé et ciselé, cristal de roche.
    • Orafo senese (Orfèvre siennois), Reliquiario di San Filippo Apostolo, 1630. Argent repoussé et ciselé, verre.
    • Orafo senese (Orfèvre siennois), Calice, 1694. Argent moulé, repoussé, ciselé et partiellement doré.
    • Marco Gamberucci (actif à Rome, 1656 – 1680), Calice, 1699. début du XVIIe s. Argent moulé, repoussé, ciselé et partiellement doré.
    • Orafo senese (Orfèvre siennois), Calice, seconde moitié du XVIIe s. Argent repoussé et partiellement doré, métal argenté.
  • Vitrine 7

img_7889

    • Orafo senese (Orfèvre siennois),
      • Reliquiario dei santi Mercurio Arete, Giacinto e Cosuto (Reliquaire des saints Mercurio Arete, Giacinto et Cosuto), seconde moitié du XVIIIe s. Argent repoussé et ciselé, bois taillé, verre.
  • Vitrine 8

img_7886

    • ?
  • Vitrine 9

img_7887

    • Orafo senese (Orfèvre siennois), Reliquiario di santa Maria Egiziaca e di santa Eufrosina (Reliquaire de sainte Marie l’Égyptienne et de sainte Euphrosine), troisième-quatrième décennie du XVIIe s. Bois taillé, argent repoussé et ciselé, verre.
    • Orafo senese (Orfèvre siennois), Reliquiario di sant’Andromaco (Reliquaire de saint Andromaque), troisième-quatrième décennie du XVIIe s. Bois taillé, argent repoussé et ciselé, verre.
  • Vitrine 10

img_7880

  • Vitrine 11

img_7898

    • Orafo bizantino, Reliquiario a castone, XIIIe s. Or incisé et perles.
    • Arte bizantina o veneziana, Reliquiario a capsula (Reliquaire en capsule). Lame d’or repoussé et filigranes contenant un morceau de bois peint à la détrempe.
    • Art de Constantinople ou de Thessalonique, Reliquario a capsula con la Discesa al Limbo (Anastasis) e la Crocifissione (Reliquaire à capsule avec la Descente aux limbes [Anastasis] et la Crucifixion). XIVe s. Argent repoussé, incisé et doré.
    • Arte bizantina, Reliquiario a capsula con San Giovanni Crisostomo. XIVe s. Argent repoussé, incisé et doré.
    • Arte veneziana, Reliquiario a capsula, XIII-XIVe s. Argent doré avec décorations en filigrane et inscriptions sur le recto.
    • Arte bizantina, Reliquiario della Vera Croce, XIII s. (croix) et milieu XVe s. (pied). Or travaillé en champlevé et chantourné, et émail champlevé sur or.
    • Arte bizantina, Reliquiario a capsula con la Crocifissione, XIIe s. Or, émaux cloisonnés, filigranes et pierres précieuses en cabochon.
    • Arte bizantina, Medaglione con l’immagine del Cristo Pantocratore, fin du XIe s. – début du XIIe s. Or et émaux cloisonnés.
    • Officina orientale, Reliquiario a fiala con il sangue du Cristo, VIIIe s. Verre transparent de couleur verte.
  • Vitrine 12
    • Ostensoirs

[1] Émaux de plique : Le terme dérive peut-être de celui d’applique, utilisé pour désigner des ornements cousus sur des vêtements. Ces éléments de parure luxueux sont une création spécifique de l’orfèvrerie parisienne vers 1300. Réalisés selon une variante de la technique de l’émail cloisonné, toute en finesse et délicatesse, ils offrent des jeux de transparence et de lumière.

 

Répondre

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s