Polyptyque

Le polyptyque résulte d’une évolution rapide de la structure des premiers retables observée à partir de la fin du XIIIe s. ; il consiste en l’assemblage de plusieurs panneaux de formats variés autour d’un panneau central, qui est de plus grandes dimensions.

Au XIVe siècle, après l’installation de la Maestà sur l’autel majeur du Duomo de Sienne, la création, dans le transept, des autels latéraux consacrés aux quatre Patrons de la ville a donné lieu à un prodige d’innovations et fixé pour longtemps la structure du panneau central (au format d’un triptyque accompagné de deux volets fixes) et augmenté la gamme des sujets figurés en y incluant pour la première fois des épisodes évangéliques [1].

Éléments structurels du retable

  • La prédelle
  • La huche, ou caisse
  • Les volets latéraux
  • Le couronnement
    • cuspides
    • lunette
  • Les colonnettes et pilastres latéraux 
  • L’encadrement

[1] En l’occurrence, une scène mariale est peinte dans le panneau central de chacun des quatre retables ; de part et d’autre, figurent deux saints dont celui à qui est dédié l’autel. Voir annexe : Une scénographie perdue …