Duccio di Buoninsegna

Duccio di Buoninsegna (Sienne, vers 1255-1260 – vers 1318-1319) : peintre, il est unanimement reconnu comme le fondateur de l’École siennoise. Ces mots prennent tout leur sens lorsqu’on ajoute que les plus grands artistes du Trecento siennois, parmi lesquels on compte Simone Martini, Pietro et Ambrogio Lorenzetti, pour ne citer que les plus géniaux, ont été formés dans son atelier.

On sait peu de choses sur Duccio, ses dates de naissance et de mort elles-mêmes sont approximatives. Les certitudes à son sujet sont davantage liées à son œuvre qu’à son existence. Comme dans le cas de Cimabue [1]Il y a de bonnes raisons de supposer que les deux artistes aient été proches au début des années 1280 et, peut-être, qu’ils aient travaillé dans le même atelier. Mais il ne fait aucun doute que Duccio ait été formé à Sienne sous l’influence de maîtres tels que Guido et Rinaldo da Siena. Un témoignage du style de cette phase initiale peut sans doute s’observer dans les … Poursuivre, dont il fut le contemporain, son art dérive de celui que l’on qualifie de byzantin par commodité. Il va également de soi que Duccio a subi la fascination du nouveau langage plastique parvenu à Sienne avec les sculpteurs Nicola et Giovanni Pisano, ainsi que celui de Arnolfo di Cambio dont il a pu étudier l’œuvre lors de ses séjours à Florence. Duccio à également été au contact avec les expériences de la peinture gothique française non seulement par le biais des codex enluminés dont les riches marchand siennois faisaient hors d’Italie, mais encore à l’occasion d’un séjours qu’il fit vraisemblablement à Paris autour de 1300.

Œuvres visibles à Sienne et dans le pays siennois
  • Maestà, Sienne, Museo dell’Opera Metropolitana del Duomo.
  • Madonna di Crevole, Sienne, Museo dell’Opera Metropolitana del Duomo.
  • Assunzione e Incoronazione della Vergine, Sienne, Museo dell’Opera Metropolitana del Duomo (vitrail).
  • La Madonna dei Francescani, Sienne, Pinacoteca Nazionale.
  • Madonna con Bambino e Santi Agostino, Paolo, Pietro, Domenico, quattro angeli e Cristo benedicente, Sienne, Pinacoteca Nazionale.
  • Madonna col Bambino e santi Agnese, Giovanni Evangelista, Giovanni Battista e Maria Maddalena; dieci Patriarchi e Profeti, con Cristo benedicente, Sienne, Pinacoteca Nazionale.
  • La resa del castello di Giuncarico, Sienne, Palazzo Pubblico.
  • Trittico piccolo: Flagellazione di Cristo; Crocifissione con angeli; Deposizione nel sepolcro, Sienne, Società di Esecutori di Pie Disposizioni.
  • Maestà con Episodi della Passione di Cristo, Massa Marittima, Duomo.

Notes

Notes
1 Il y a de bonnes raisons de supposer que les deux artistes aient été proches au début des années 1280 et, peut-être, qu’ils aient travaillé dans le même atelier. Mais il ne fait aucun doute que Duccio ait été formé à Sienne sous l’influence de maîtres tels que Guido et Rinaldo da Siena. Un témoignage du style de cette phase initiale peut sans doute s’observer dans les fresques de la pseudo « crypte » redécouverte sous la cathédrale de Sienne au début du XXIe s.
%d blogueurs aiment cette page :