Duccio di Buoninsegna

Duccio di Buoninsegna (Sienne, vers 1255-1260 – vers 1318-1319) : peintre, il est unanimement reconnu comme le fondateur de l’École siennoise. Ces mots prennent tout leur sens lorsqu’on ajoute que les plus grands artistes du Trecento siennois, parmi lesquels on compte Simone Martini, Pietro et Ambrogio Lorenzetti, pour ne citer que les plus géniaux, ont été formés dans son atelier.

On sait peu de choses sur Duccio, ses dates de naissance et de mort elles-mêmes sont approximatives. Les certitudes à son sujet sont davantage liées à son œuvre qu’à son existence. Comme dans le cas de Cimabue, dont il fut le contemporain, son art dérive de celui que l’on qualifie de byzantin par commodité. Il va également de soi que Duccio a subi la fascination du nouveau langage plastique parvenu à Sienne avec les sculpteurs Nicola et Giovanni Pisano, ainsi que celui de Arnolfo di Cambio dont il a pu étudier l’œuvre lors de ses séjours à Florence. Duccio à également été au contact avec les expériences de la peinture gothique française non seulement par le biais des codex enluminés dont les riches marchand siennois faisaient hors d’Italie, mais encore à l’occasion d’un séjours qu’il fit vraisemblablement à Paris autour de 1300.

Œuvres visibles à Sienne et dans le pays siennois