Lorenzo Vecchietta, « Flagellazione »

Lorenzo Vecchietta (Sienne, 1410-1480)

Flagellazione (Flagellation), entre 1447 et 1450. 

Fresque, détail du cycle du Credo, Baptistère de San Giovanni, Sienne.

Inscriptions :

  • dans les écoinçons : Le prophète Ézéchiel ; L’apôtre Jean
  • Inscriptions :
    • (phylactère du prophète Ézéchiel) : « SIGNA THAU GE[ME]NTIUM » [1]
    • (phylactère de l’apôtre Jean) : « PASSUS SUB PONTIO PILATO CRUCIFIXUS MORTUUS ET SEPULTUS » [2]

Provenance : In situ

Sienne, Baptistère de San Giovanni.

Cette scène est plus complexe que les précédentes puisqu’elle vise à exprimer la totalité des épisodes de la Passion du Christ mentionnés dans l’article prononcé par Jean lorsqu’il désigne le Christ « qui a souffert […], a été crucifié, est mort et a été enseveli », auquel répond la prophétie d’Ezéchiel : « et marque d’une croix [au front] ceux qui gémissent » (« signa thau [super frontes virorum] gementium ». Selon une tradition ancienne généralement acceptée dans les milieux patristiques, la forme de la lettre grecque « tau » correspond à celle de la croix. C’est pourquoi cet extrait du Livre d’Ezéchiel est interprété comme une référence au sacrifice du Christ pour le salut du genre humain. 

Dans la même scène, sont regroupés trois moments de la Passion : la Flagellation, la Crucifixion et la Mise au tombeau. Au centre de l’image, la Flagellation domine l’ensemble : le Christ attaché à une colonne est frappé, tandis que Ponce Pilate assiste à la scène, assis sur le faldistoire romain et portant sur la tête une couronne de laurier, la couronne et le siège étant tous deux des symboles de son autorité. Dans la partie supérieure, est figurée la Crucifixion. Dans l’angle droit du voûtain, la Mise au tombeau est signifiée de façon parfaitement synthétique : le corps du Christ enveloppé de bandelettes est allongé dans un sarcophage.

[1] « [et dixit Dominus ad eum: Transi per mediam civitatem, in medio Jerusalem,] et signa thau [super frontes virorum] gementium [et dolentium super cunctis abominationibus quae fiunt in medio ejus] » (Il lui dit : « Passe à travers la ville, à travers Jérusalem, et marque d’une croix au front ceux qui gémissent et qui se lamentent sur toutes les abominations qu’on y commet).  Livre d’Ézéchiel (Ez 9, 4). 

[2] « […] passus sub Pontio Pilato, crucifixus, mortuus, et sepultus » (Qui a souffert sous Ponce-Pilate, a été crucifié, est mort et a été enseveli). Quatrième article du Symbole des Apôtres réputé avoir été prononcé par Jean.

%d blogueurs aiment cette page :