Giovanni di Paolo, « Polittico di San Nicola »

  1. 41E6F34A-C98B-4902-B76C-53BDB9DD96C4.jpeg

Giovanni di Paolo (actif à Sienne vers 1400 – 1482)

Polittico di San Nicola –  San Nicola da Bari tra i Santi Bernardino, Francesco, Chiara e Ludovico di Tolosa (Polyptyque de saint Nicolas – Saint Nicolas de Bari entre les saints Bernardin, François, Claire et Louis de Toulouse), 1453 (daté et signé).

Tempéra sur bois, dimensions ?

Inscriptions : « OPUS JOHANNIS PAULI DE SENIS MCCCCLIII DIE III DE DICE[M]B[R]E »

Provenance :

Sienne, Pinacoteca Nazionale.

Panneau central

Il est entièrement occupé par la figure de Nicolas de Bari [1], somptueusement revêtu de son costume d’évêque, dans un fond d’or avec lequel il semble faire corps.

4914B57C-EF5F-43C3-A9AB-EECD7EFA6531

1

Panneaux latéraux

Saint Nicolas est entouré de

  1. Bernardin [2]
  2. François [3]
  3. Claire [4]
  4. Louis de Toulouse [5]

chacun d’eux étant parfaitement reconnaissable grâce à leurs attributs iconographiques traditionnels (dont le détail figure en notes).

1508C15C-75F2-47AA-BE11-EB2DDB2FBFE5A55C8D99-D47B-454B-95D2-D8F1FAA2BFCDFB9E3B9B-F89F-43BF-89A9-B6973B9BB1F71190B37E-A4A4-4256-A902-D89C8A194456

2                    3                     4                    5

Le caractère grandiose de la figure centrale de saint Nicolas contraste avec la minceur apparente de celle des autres saints situés dans les panneaux latéraux ; de fait, il y a dans chacune de ces figures une sorte d’étroitesse des formes dû à l’aplomb de la chute de leurs vêtement et au dessin sévère de leurs visages.

Dans deux des médaillons situés au sommet des panneaux latéraux, apparaissent les saints Paul [6], à gauche et Jérôme [7], à droite.

fullsizeoutput_3997fullsizeoutput_3d13

Sur les colonnettes latérales sont représentées huit figures de saints :

Si les différents éléments assemblés proviennent bien d’un même polyptyque, il y a lieu de noter que les saints François et Bernardin ont le privilège d’apparaître chacun d’eux à deux reprises.

[1] Nicolas de Myre ou Nicolas de Bari, communément connu sous le nom de « saint Nicolas » (Patare, en Lycie [actuelle Turquie], vers 270 – Myre, 345) : Évêque de Myre en Lycie, il a sans doute participé au premier Concile de Nicée au cours duquel il combat l’arianisme. Voir « Iconographie des principaux saints ».

[2] Bernardin est reconnaissable au premier abord à son visage émacié, qui est sans doute un portrait dont le modèle a été fidèlement répété au point de devenir familier. Le trigramme du Christ qu’il arbore est l’un son attribut iconographique principal.

[3] François porte la bure marron de son Ordre et laisse voir les cinq stigmates qu’il a reçus lors de l’apparition du Christ sur la montagne de La Verna.

[4] Claire est représentée vêtue de l’habit de son Ordre (robe noire et voile blanc) et porte une tige de lys.

[5] Louis d’Anjou, ou de Toulouse, est reconnaissable au manteau fleurdelysé qui rappelle son appartenance à la famille royale de France ; à ses pieds, la couronne à laquelle il a renoncé.

[6] Saint Paul, toujours barbu, porte l’épée de son martyre et arbore une lettre en référence à la nombreuse correspondance rédigée par l’Apôtre.

[7] Jérôme porte l’habit de cardinal.