Prophètes

Les prophètes, littéralement, sont les « interprète[s] de la parole divine [1]Anatole Bailly, Dictionnaire grec-français. Paris, Hachette, 1952, p. 1688, s.v. ».

Abraham est le premier prophète désigné dans la Torah. Après lui, vient Moïse, le plus important.

Barlaam, David, Salomon,

Ancien testament

L’ensemble des prophètes de l’Ancien Testament est divisé en deux catégories, les grands et les petits prophètes, selon un ordre chronologique. Ce distinguo est uniquement lié à la taille de leurs livres respectifs, ceux des grands prophètes étant plus volumineux que ceux des petits prophètes.

Les grands prophètes

Les grands prophètes sont au nombre de trois selon la Bible hébraïque : Isaïe, Jérémie, Ezéchiel ; la Bible grecque en compte quatre car elle y ajoute le prophète Daniel ; la tradition catholique en compte six car elle ajoute à la liste précédente l’auteur anonyme des Lamentations, improprement attribuées au prophète Jérémie, et celui du Livre de Baruch (Baruch : secrétaire de ce même Jérémie).

Les petits prophètes

Les douze petits prophètes de l’Ancien Testament sont Osée, Joël, Amos, Abdias, Jonas, Michée, Nahum, Habacuc, Sophonie, Aggée, Zacharie, Malachie.

« […] il apparaît qu’un grand nombre de personnages bibliques ont été considérés au Moyen Âge comme des prophètes, parfois à une seule occasion ou dans une seule œuvre. C’est la raison pour laquelle le nombre de prophètes répertoriés […] est infiniment plus grand que celui de la Bible [2]Françoise Gay, « Il a parlé par les prophètes. Les inscriptions présentées par les prophètes dans l’art de l’Occident médiéval », dans In-scription : revue en ligne d’études épigraphiques, Université de Poitiers, 11 septembre 2017, https://in-scription.edel.univ-poitiers.fr/index.php?id=170, consulté le 21 août 2021. ».

Nouveau Testament

Le don de prophétie est fréquent dans l’Église du temps des apôtres. En plus des prophètes de l’Ancien Testament, les Évangiles citent notamment Jean Baptiste, qui annonce la venue du Christ, Siméon et Anne.


Notes

Notes
1 Anatole Bailly, Dictionnaire grec-français. Paris, Hachette, 1952, p. 1688, s.v.
2 Françoise Gay, « Il a parlé par les prophètes. Les inscriptions présentées par les prophètes dans l’art de l’Occident médiéval », dans In-scription : revue en ligne d’études épigraphiques, Université de Poitiers, 11 septembre 2017, https://in-scription.edel.univ-poitiers.fr/index.php?id=170, consulté le 21 août 2021.
%d blogueurs aiment cette page :