Gouvernement des Neuf (1287-1355)

Le Gouvernement des « Neuf Gouverneurs et Défenseurs de la Commune et du Peuple de Sienne » a été l’un des plus solides de l’histoire de la République puisqu’il a survécu près de 70 ans, de 1287 à 1355 et a correspondu à une période de prospérité économique de Sienne, malgré de nombreux troubles qui l’ont périodiquement déstabilisé. Il a également favorisé une exceptionnelle éclosion des arts.

Ce gouvernement, constitué de commerçants et de bourgeois, était ouvert à une centaine de familles issues du parti guelfe, à l’exclusion des nobles. Ses membres étaient élus par tirage au sort, pour une période de deux mois. A l’échéance de ce court mandat, il fallait attendre vingt mois pour être de nouveau éligible.

Pendant les deux mois de leur mandat, les Neuf vivaient reclus dans le Palais Public, sans contact possible avec l’extérieur ni même avec leur famille. Il s’agissait, par ce moyen radical, d’éviter tout risque de collusion de la part des dirigeants.

Ce gouvernement a été à l’initiative de nombreuses réalisations prestigieuses :

  • le lancement du chantier pharaonique du « Duomo nuovo » qui devait agrandir considérablement la cathédrale existante en transformant la nef en transept, pour en faire l’un des plus grands édifices de la Chrétienté – projet stoppé presque net par la peste noire de 1348
  • la « Maestà » de Duccio, installée en grande pompe sur l’autel principal du Duomo en 1311
  • la construction entre 1297 et 1311 d’un nouveau Palazzo Pubblico, dans lequel les Neuf ont vécu à partir de 1310
  • la Torre del Mangia, terminée en 1348
  • la commande de la décoration du Palais Public aux peintres les plus prestigieux de la première moitié du Trecento, parmi lesquels Simone Martini pour la salle de la Mappemonde, Ambrogio Lorenzetti pour la salle des Neuf, et Taddeo di Bartolo pour la chapelle et l’anté-chapelle.