Niccolò di ser Sozzo, « La Vergine Assunta fra angeli e santi »

Niccolò di ser Sozzo (Sienne, actif à partir de 1350 [1]Son nom est cité pour la première fois en 1348, dans un document officiel de la ville de Sienne. – 1363)

La Vergine Assunta fra angeli e santi (La Vierge de l’Assomption parmi des anges et des saints), milieu du XIVe s.

Frontispice enluminé du Caleffo Bianco dell’Assunta, miniature sur parchemin, 44 x 29 cm.

Inscriptions :

  • (en bas à droite) : « Nicholaus ser Sozzi de Senis me pinxit » [2]« Niccolò di ser Sozzo de Sienne m’a peinte » (signature du peintre).

Sienne, Archivio di Stato, Palazzo Piccolomini.

Le ’caleffodellAssunta est l’un des cinq cartulaires (« Caleffi ») conservés aux Archives d’État de Sienne. Il est appelé « Blanc » en raison de la couleur du cuir qui recouvrait autrefois sa couverture, tandis que son nom (de « Assomption ») provient de la miniature, placée sur le frontispice d’un fascicule ajouté afin de pouvoir poursuivre le travail dans un manuscrit initial déjà rempli.

Considérée comme l’un des chefs-d’œuvre de l’art siennois de la première moitié du XIVe siècle, la miniature est l’œuvre de Niccolò di ser Sozzo qui l’a signée en lettres d’or sur la partie du sol représentée en bas à droite. Elle représente l’Assomption de la Vierge au ciel entourée de vingt-quatre anges, dont quatre soutiennent la mandorle. Au-dessous, Thomas, à genoux, s’apprête à recueillir la ceinture que, selon le récit évangélique, la Vierge a laissée tomber sur le sol afin de lui donner un signe tangible de son Assomption. Dans le cadre aux motifs géométriques sont représentés les saints patrons de la ville dans les angles : Crescenzio, Savino et Vittore et Ansano, en pied dans l’angle inférieur gauche. Le format carré du cadre peint est entouré d’un riche décor fait de motifs géométriques, de pousses végétales stylisées et de drôleries, le tout peint avec le raffinement extrême typique des miniatures gothiques, et un chromatisme intense fondé sur des couleurs vives au ton émaillé. La référence à la ville de Sienne revient une nouvelle fois dans la partie inférieure de la page où se trouvent les trois blasons : au centre la Balzana, symbole de la Municipalité flanquée des deux blasons du Peuple de chaque côté.
Aujourd’hui, la critique est globalement d’accord pour situer la date d’exécution vers la fin de la quatrième décennie du XIVe siècle, à une époque située peu après la conclusion de Caleffo qui contient la transcription des privilèges impériaux, des bulles papales, des pactes conclus avec les familles et avec la ville, de 813 à 1336.

Notes

Notes
1 Son nom est cité pour la première fois en 1348, dans un document officiel de la ville de Sienne.
2 « Niccolò di ser Sozzo de Sienne m’a peinte » (signature du peintre).
%d blogueurs aiment cette page :