Pittore bizantino, « Madonna del Carmine »

WARNING: unbalanced footnote start tag short code found.

If this warning is irrelevant, please disable the syntax validation feature in the dashboard under General settings > Footnote start and end short codes > Check for balanced shortcodes.

Unbalanced start tag short code found before:

“« M.T. — ΘV » : titulature abrégée pour Mater Theou : « Mère de Dieu. » Dans le dogme de la maternité divine est affirmée la … Continuer la lecture de « Pittore bizantino, « Madonna del Carmine » »”

Peintre byzantin Madonna del Carmine (Madone du Carmel), v. 1300. Tempéra sur panneau, 28 x 22 cm. Inscriptions : (de part et d’autre de l’auréole de la Vierge) : « M.T. — ΘV » ((« M.T. — ΘV » : titulature abrégée pour Mater Theou : « Mère de Dieu. » Dans le dogme de la maternité divine est affirmée la …

Popolo

Selon Mario Ascheri, il est probable que la main-mise impériale ait évité à Sienne les luttes sanglantes qui eurent lieu entre nobles et « peuple » dans d’autres cités. « [À Sienne], comme ailleurs au cours des premières décennies du Duecento, Popolo commença à désigner une partie seulement de la population : celle qui avait participé, y compris …

Carlo Milanesi

Carlo Milanesi (Sienne, 1816 – 1867), érudit, frère de Gaetano. Employé à la Surintendance générale des archives toscanes, puis, à partir de 1858, enseignant en paléographie, il fut également l’un des collaborateurs les plus actifs de l’Archivio storico italiano avant d’en assurer la direction à en 1865.

Abaque

Dans l’architecture antique, l'abaque désigne la partie supérieure du chapiteau d'une colonne sur laquelle repose l'architrave. Cette tablette de pierre le plus souvent carrée accentue la saillie du chapiteau en augmentant l’assiette de soutènement de l’architrave. Dans le vocabulaire de l'architecture médiévale, on utilise généralement le terme de tailloir, synonyme d'abaque.

Fonte Nuova

Après avoir suivi la route de l'oratoire du quartier de la Lupa et longé le côté de l'église, on atteint la place sur laquelle se dresse la Fonte Nuova (Fontaine Neuve). Il s’agit de l'une des plus belles fontaines historiques de la ville. L’édifice été construit au XIVe siècle sur un projet de Camaino di …

Le limbe (selon Dante)

Le limbe (limbo [1]Dante parle du limbe, au singulier, et semble mêler le limbe des patriarches et celui des enfants.) tel que le décrit Dante s’écarte peu de la théologie chrétienne de l’époque. Dante le situe sur le « rebord » supérieur de l’Enfer, dans le premier cercle, séparé de l’antichambre de l’enfer par la …

Notes

Notes
1 Dante parle du limbe, au singulier, et semble mêler le limbe des patriarches et celui des enfants.

Suffrages

Dans la liturgie catholique, les suffrages, au pluriel, désignent des prières qui, certains jours de l’année, se disent à la fin de l’office pour la commémoration des saints, associée à une demande d’intercession pour le salut de l'âme d’un défunt au Purgatoire. Réciproquement, les suffrages des saints sont les prières que la Vierge, les saints ou …

Abélard (et Héloïse)

Pierre Abélard, Abailard, ou encore Abeilard (en lat. : Abaelardus), Petrus en religion (Le Pallet (Nantes), 1079 - Prieuré de Saint-Marcel (Chalon-sur-Saône), 1142) : théologien et philosophe. Il est admis qu‘il commença par professer la dialectique. « Il établit son école sur la montagne Sainte-Geneviève et attira autour de lui une foule d'auditeurs. Le peuple le vénérait, et l'évêque de Paris lui-même …

Art

« Il n’est pas besoin de rappeler la traditionnelle méfiance des philosophes envers l’art et les artistes. Naguère encore, Sartre a écrit de belles pages rageuses sur l’ “ arrivisme ” du Tintoret et de Titien. D’un autre côté, l’intensité des expériences esthétiques singulières et la simplicité de l’acte créateur réclament, dit-on, le silence et …

« Thema Mundi »

Dans sa forme, le Thema Mundi consistait essentiellement en une carte représentant le moment où l’univers est né dans un contexte explicitement astrologique. « Bien que la plupart des doctrines astrologiques fondamentales concernant les relations entre les plantes, le zodiaque et les signes aient été assez bien normalisées au premier siècle avant J.-C., les descriptions …

Fra Angelico, « Saint Anthony Abbot Shunning the Mass of Gold », Museum of Fine Arts

Fra Angelico (Florence, v. 1395 - 1455) Saint Anthony Abbot Shunning the Mass of Gold (Saint Antoine abbé fuyant le tas d'or), v. 1435-1440. Tempéra et or sur panneau, 19,7 x 28,1 cm. Provenance : Comte Friedrich Wilhelm IV de Prusse ; Comte Franz von Ingenheim, Reisewitz bei Friedenthal-Giesmanndorf, Silésie ; Marczel von Nemes, Munich …

Aumusse

Originairement, l’aumusse était une coiffure de fourrure descendant de la tête sur les épaules ou un peu plus, ouverte en avant. De son bord inférieur pendaient souvent de petites queues de la même fourrure. Elle se porte encore en hiver, dans certains chapitres du nord des Alpes, où elle a pris la forme d'une courte …

Froc

Ce terme désigne plus particulièrement, la partie de l’habit des moines qui couvre la tête et tombe sur la poitrine et les épaules. Par extension, il qualifie également un vêtement monastique comportant un capuchon et couvrant le corps de la tête aux pieds.

Cotte

La cotte est une sorte de tunique courte portée par-dessus les sous-vêtements ou les vêtements. Elle pouvait être portée par les hommes comme par les femmes (y compris lorsqu’elle était de maille).

Primum mobile

Le Primum mobile (« premier en mouvement ») est la sphère céleste mobile la plus externe dans le modèle géocentrique de l'univers représenté dans l'astronomie de l’Antiquité, du Moyen Âge et de la Renaissance. C’est elle le moteur qui communique à son tour le mouvement aux ciels où résident les étoiles et les planètes. Le …

Prieuré

Le terme « prieuré » est apparu au XIe siècle pour désigner un monastère placé sous la dépendance d'une abbaye ainsi que l’église de cette abbaye. Ce nom vient du fait qu'on a donné au moine qui le dirigeait le titre de « prieur » correspondant à une dignité ecclésiastique ; dans les abbayes ce …

Monastère

Monastère (lat. monasterium, du grec monos, « seul ») : ensemble de bâtiments où vit une communauté religieuse de moines ou de moniales. [1]Il existe des monastères dans les religions chrétiennes et bouddhiste. De par son organisation, on peut parler d'abbaye si l'établissement religieux monastique est dirigé par un abbé, ou de prieuré s'il est de moindre importance. Les Bénédictins ou les Prémontrés habitent des abbayes ou des prieurés, tandis que les résidences des ordres …

Notes

Notes
1 Il existe des monastères dans les religions chrétiennes et bouddhiste.

Couvent

Un couvent est un établissement religieux, généralement chrétien, où des clercs mènent une vie religieuse en communauté. Le couvent n'a pas de vocation monastique, il est donc plus ouvert sur le monde que le monastère, et généralement situé en ville. On parle de couvent plutôt que de monastère : pour l'ensemble des lieux de vie d'une communauté religieuse non monastique, composée de clercs réguliers ou de religieuses pour les ordres mendiants, lorsque l'établissement n'a …

Giovanni di Paolo, « The Creation of the World and the Expulsion from Paradise »

Giovanni di Paolo (Sienne, vers 1400 – 1482) The Creation of the World and the Expulsion from Paradise (La Création du monde, et Adam et Ève chassés du paradis terrestre), 1445. Tempéra et or sur panneau, 46,4 x 52,1 cm. Provenance : Sienne, Église de San Domenico, Chapelle dominicaine (1445–vers 1525/49) ; San Domenico, Chapelle …

Sérapion de Thmuis

Sérapion, surnommé « le Scolastique » [1]Au Moyen Âge, on appelait scolastique un philosophe ou un théologien qui suivait les méthodes usitées dans les écoles. selon saint Jérôme : évêque de la ville égyptienne de Thmuis (Égypte) au milieu du IVe siècle, et écrivain religieux de langue grecque.

Notes

Notes
1 Au Moyen Âge, on appelait scolastique un philosophe ou un théologien qui suivait les méthodes usitées dans les écoles.

Masaccio, « Saint Pierre distribuant les biens de l’Église »

Masaccio, Tommaso di Ser Giovanni Cassai dit (Castel San Giovanni, aujourd’hui San Giovanni Valdarno, 1401 - Rome, v. 1428) San Pietro distribuisce i beni comuni della Chiesa e morte di Anania (Saint Pierre distribuant les biens communs de l'Église et mort d’Ananias), v. 1427. Fresque, 230 x 162 cm. Provenance : In situ. Florence, Église …

‘Maître de l’Observance’, « Saint Anthony Tempted by the Devil in the Guise of a Woman »

‘Maître de l’Observance’ (peintre ou groupe de peintres actif durant le second quart du XVe siècle, auquel est attribué un corpus d’œuvres réunies en 1942 par Alberto Graziani ((Alberto Graziani, « Il Maestro dell’Osservanza (1942) », dans Propozioni, II, 1948, pp. 75-87 (réédité dans Proporzioni. Scritti e Lettere di Alberto Graziani, a cura di T. Graziani Longhi, 2 vol., …

‘Maître de l’Observance’, « The Death of Saint Anthony »

‘Maître de l’Observance’ (peintre ou groupe de peintres actif durant le second quart du XVe siècle, auquel est attribué un corpus d’œuvres réunies en 1942 par Alberto Graziani ((Alberto Graziani, « Il Maestro dell’Osservanza (1942) », dans Propozioni, II, 1948, pp. 75-87 (réédité dans Proporzioni. Scritti e Lettere di Alberto Graziani, a cura di T. Graziani Longhi, 2 vol., …

‘Maître de l’Observance’, « The Meeting of Saint Anthony and Saint Paul the Hermit »

‘Maître de l’Observance’ (peintre ou groupe de peintres actif durant le second quart du XVe siècle, auquel est attribué un corpus d’œuvres réunies en 1942 par Alberto Graziani ((Alberto Graziani, « Il Maestro dell’Osservanza (1942) », dans Propozioni, II, 1948, pp. 75-87 (réédité dans Proporzioni. Scritti e Lettere di Alberto Graziani, a cura di T. Graziani Longhi, 2 vol., …

‘Maître de l’Observance’, « Saint Anthony Beaten by Devils »

‘Maître de l’Observance’ (peintre ou groupe de peintres actif durant le second quart du XVe siècle, auquel est attribué un corpus d’œuvres réunies en 1942 par Alberto Graziani ((Alberto Graziani, « Il Maestro dell’Osservanza (1942) », dans Propozioni, II, 1948, pp. 75-87 (réédité dans Proporzioni. Scritti e Lettere di Alberto Graziani, a cura di T. Graziani Longhi, 2 vol., …

‘Maître de l’Observance’ (Sano di Pietro ?), « Saint Anthony the Abbot in the Wilderness » ou « Saint Anthony Tempted by a Heap of gold »

‘Maître de l’Observance’ (peintre ou groupe de peintres actif durant le second quart du XVe siècle, auquel est attribué un corpus d’œuvres réunies en 1942 par Alberto Graziani ((Alberto Graziani, « Il Maestro dell’Osservanza (1942) », dans Propozioni, II, 1948, pp. 75-87 (réédité dans Proporzioni. Scritti e Lettere di Alberto Graziani, a cura di T. Graziani Longhi, 2 vol., …

‘Maître de l’Observance’, « Saint Anthony blessed by an Old Ermit »

‘Maître de l’Observance’ (peintre ou groupe de peintres actif durant le second quart du XVe siècle, auquel est attribué un corpus d’œuvres réunies en 1942 par Alberto Graziani ((Alberto Graziani, « Il Maestro dell’Osservanza (1942) », dans Propozioni, II, 1948, pp. 75-87 (réédité dans Proporzioni. Scritti e Lettere di Alberto Graziani, a cura di T. Graziani Longhi, 2 vol., …

‘Maître de l’Observance’, « Saint Anthony Distributing His Wealth to the Poors »

‘Maître de l’Observance’ (peintre ou groupe de peintres actif durant le second quart du XVe siècle, auquel est attribué un corpus d’œuvres réunies en 1942 par Alberto Graziani ((Alberto Graziani, « Il Maestro dell’Osservanza (1942) », dans Propozioni, II, 1948, pp. 75-87 (réédité dans Proporzioni. Scritti e Lettere di Alberto Graziani, a cura di T. Graziani Longhi, 2 vol., …

‘Maître de l’Observance’, « Die Messe des Heiligen Antonius Abbas »

‘Maître de l’Observance’ (peintre ou groupe de peintres actif durant le second quart du XVe siècle, auquel est attribué un corpus d’œuvres réunies en 1942 par Alberto Graziani ((Alberto Graziani, « Il Maestro dell’Osservanza (1942) », dans Propozioni, II, 1948, pp. 75-87 (réédité dans Proporzioni. Scritti e Lettere di Alberto Graziani, a cura di T. Graziani Longhi, 2 vol., …

Francesco di Bartolommeo Alfei

Francesco di Bartolommeo Alfei (Montalcino, 1421 - Sienne, après 1491) : peintre. [1]Garollo, Gottardo, Dizionario biografico universale, Milan, Ulrico Hoepli, 1907, p. 60. Comme d’autres siennois, contrairement à la plupart de leurs contemporains florentins de la Renaissance, Alfei demeure attaché à un style pictural gothique et fortement mystique. Il n’existe aucune œuvre connue qui soit documentée …

Notes

Notes
1 Garollo, Gottardo, Dizionario biografico universale, Milan, Ulrico Hoepli, 1907, p. 60.

« Vesperbild »

L’Allemand Vesperbild, littéralement « image des vêpres », désigne un type d’image sculptée né en Allemagne au XIVe siècle, qui, à l’instar de la Déploration du Christ, ne trouve sa source iconographique dans aucun des Évangiles canoniques. On peut donc supposer que ce modèle de représentation est le fruit de l’imagination des artistes et de leurs commanditaires. …

Pisanello (?), « Kaiser Sigismund »

Antonio di Puccio Pisano ou Antonio di Puccio da Cereto dit Pisanello (Pise ou Vérone, v. 1395 - Rome, v. 1455) ? Kaiser Sigismund (L’empereur Sigismond), v. 1430-1437. Huile et tempéra sur parchemin marouflé sur panneau, 58,5 × 42 cm. Provenance : ? Vienne, Kunsthistorisches Museum. Le portrait de Sigismond, contemporain du dernier empereur de la dynastie …

Alberto Graziani

« Alberto Graziani, savant de grande valeur, mort à 27 ans seulement, qui présenta au Kunsthistorisches Institut de Florence le 17 février 1942, un an avant sa mort prématurée, une reconstruction critique des plus convaincantes de la figure du « Maestro dell'Osservanza ». La conférence de Graziani fut publiée en 1948 (dans le n.° 2 …

Calendrier de l’année médiévale

En 46 av. J.C., Jules César décide de remplacer le calendrier lunaire, jusque-là en vigueur, par un calendrier solaire, dit "julien", du nom de l'empereur. Tout comme notre calendrier actuel, ce dernier est divisé en douze mois et 365 jours, une journée supplémentaire étant ajoutée tous les quatre ans au titre de l’année bissextile. Seule différence avec …

‘Maestro dell’Osservanza’, « Pala di Sant’Antonio Abate » (dispersée)

1. Reconstitution du retable (d’après Miklòs Boskowits). La Pala di Sant'Antonio Abate (v. 1436) peinte par le ‘Maître de l’Observance’, dont les panneaux subsistants sont aujourd'hui dispersés, présentait, selon les hypothèses actuelles, plusieurs scènes de la vie de saint Antoine le Grand d'une beauté sans pareille, probablement réparties, à l’origine, autour de la figure centrale …

‘Maître de l’Observance’, « Saint Antoine Abbé »

‘Maître de l’Observance’ [peintre ou groupe de peintres actif durant le second quart du XVe siècle, auquel est attribué un corpus d’œuvres réunies en 1942 par Alberto Graziani ((Alberto Graziani, « Il Maestro dell’Osservanza (1942) », dans Propozioni, II, 1948, pp. 75-87 (réédité dans Proporzioni. Scritti e Lettere di Alberto Graziani, a cura di T. Graziani Longhi, 2 vol., …

Sebastiano del Piombo, « San Sinibaldo »

Sebastiano Luciani, dit Sebastiano del Piombo (Venise, 1485 – Rome, 1547) San Sinibaldo (Saint Sébald), v. 1509. Face interne de la porte droite d’un Ante d'organo con santi, huile sur toile, 293 x 137 cm.. Provenance : église de S. Bartolomeo al Rialto, Venise. Venise, Gallerie dell'Accademia.

Flagellation

In uno spazio volutamente “disarticolato” in tutte le direzioni e “opprimente” nei larghi vuoti (cito da una documentata scheda di Cecilia Alessi, che ringrazio per avermela inviata in lettura), si svolge il “dramma sacro” della Flagellazione, segnato dalla violenza degli aguzzini, dal supplizio di Cristo e – aggiungo - dall’angoscia degli spettatori del passato e …

Torello da Poppi

Torello (Vittorello) de Poppi (Poppi, 1202 - 1282) : bienheureux ermite, tertiaire vallombrosien ou membre du Tiers Ordre franciscain. Outre sa sainteté, déclarée par les populations locales dès sa mort, soit plusieurs siècles avant que l’Église n’en fasse officiellement un bienheureux, Torello est connu à travers le miracle de sa conversion telle que la raconte une …

Giovanni Gualberto

Jean Gualbert (Tavarnelle Val di Pesa, entre 995 et 999 - Badia a Passignano, 1073) : saint, abbé et fondateur et abbé de la congrégation des Vallombrosiens. [1]Ordre contemplatif, fondé à Vallombreuse (Reggello) en 1039, ayant adopté la Règle de saint Benoît interprétée de manière plus austère. iconographie Jean Gualbert est représenté vêtu de l’habit sombre …

Notes

Notes
1 Ordre contemplatif, fondé à Vallombreuse (Reggello) en 1039, ayant adopté la Règle de saint Benoît interprétée de manière plus austère.

« Località »

Le terme italien località est souvent utilisé avec un sens générique pour désigner des centres ou des zones habitées qui ne peuvent pas être indiqués avec des termes plus précis (tels que città (ville), paese (village), villagio (village), etc.)

Sano di Pietro, « Madonna del Rifugio »

Sano di Pietro (Sienne, 1405 ou 1406 - Sienne, 1481) Madonna del Rifugio, 1460. Tempéra et or sur panneau, Provenance : ? Sinalunga, Chiesa di San Bernardino. Une légende veut que cette image vénérée à Sinalunga et, plus largement, en Toscane, ait été le portrait de la Vierge peint par l’évangéliste Luc, que le bienheureux Pietro Fratangioli de …

Arnolfo di Cambio

Arnolfo di Cambio (Colle di Val d'Elsa, v. 1245 - Florence, entre 1302 et 1310) : architecte, sculpteur et peut-être également peintre. On peut supposer qu'il avait une vingtaine d'années quand il collabora avec le maître (auprès de qui il s’était formé) à l'exécution de la chaire de la cathédrale de Sienne. L'attribution à Arnolfo …

Verre églomisé

Connue dès l’Antiquité, et réemployée à partir du XIIe s., la technique du verre églomisé consiste à fixer par adhésion une mince feuille d'or ou d'argent sous le verre ; le dessin est exécuté à la pointe sèche. L’ensemble est maintenu entre deux couches ou plaques de verre.

Polyptyque mural

La dorure des polyptyques muraux n'a rien de surprenant puisque l'effet scintillant de l'or a longtemps été associé aux décorations de l'autel. [1]Voir : Lois Heidmann Shelton, Gold in altarpieces of the early Italiam Renaissance. A Theological and Art Historical Analysis of Its Meaning and of the Reasons for Its Disappearance, Yale University, 1988. Cette …

Notes

Notes
1 Voir : Lois Heidmann Shelton, Gold in altarpieces of the early Italiam Renaissance. A Theological and Art Historical Analysis of Its Meaning and of the Reasons for Its Disappearance, Yale University, 1988.

Croix astile

C'est le nom donné aux croix fixées au sommet d'une tige afin d'être vues lors des processions. [1]L'expression "la croix et la bannière" trouve son origine dans l'extrême complication qui caractérisait l'organisation des processions exigeant le respect d’un protocole complexe.

Notes

Notes
1 L'expression "la croix et la bannière" trouve son origine dans l'extrême complication qui caractérisait l'organisation des processions exigeant le respect d’un protocole complexe.

Tilde

Marque abréviative fréquente dans les manuscrits médiévaux, le tilde est un signe graphique - un trait horizontal qui peut être sinueux - placé au dessus d’une lettre afin de signaler que la lettre suivante a été omise dans l’écriture pour économiser de la place (ex : bõ pour bon, etc.).

« Terminus ante quel »

Locution latine [1]Cette locution latine signifie : date avant laquelle ; date jusqu’à laquelle. utilisée dans les domaines juridique et historique pour désigner la date : avant laquelle un événement de datation incertaine a pu se produire ;jusqu’à laquelle un processus de datation incertaine a pu perdurer. Plus précisément : point le plus proche dans le temps (selon les connaissances actuelles) après lequel un …

Notes

Notes
1 Cette locution latine signifie : date avant laquelle ; date jusqu’à laquelle.

« Terminus post quem »

Locution latine [1]Cette locution latine signifie : date après laquelle ; date à partir de laquelle. utilisée dans les domaines juridique et historique pour désigner la date : après laquelle a pu se produire un événement dont la datation est incertaine à partir de laquelle a pu commencer un processus de datation incertaine Plus précisément : point le plus …

Notes

Notes
1 Cette locution latine signifie : date après laquelle ; date à partir de laquelle.

Chapelle-niche

« À la fin du XIIIe et au XIVe siècle, est apparu un [nouveau] type de chapelle intégré dans l’épaisseur des murs de la nef : la chapelle-niche. La popularité de telles structures est attestée par le fait que, dans de nombreuses églises, elles étaient incluses dans des successions d'évidements muraux spécialement construits à cet …

Sano di Pietro, « San Girolamo à la visione di Santa Blesilla mentre scrive à Santa Paola »

Sano di Pietro (Sienne, v. 1405 – 1481) San Girolamo a la visione di Santa Blesilla [1]Voir : Blesilla. mentre scrive a Santa Paola. Tempera et or sur panneau, Provenance : Cologne, Kolumba Diözesamuseum.

Notes

Notes
1 Voir : Blesilla.

Creighton Gilbert

Creighton Eddy Gilbert (Durham [North Carolina], 1924 - West Haven [Connecticut], 2011) : historien d’art américain, spécialiste de la Renaissance italienne et de Michel-Ange. Il suit les cours donnés aux États-Unis par Erwin Panofsky et Lionello Venturi et enseigne à la Yale University. Son travail porte en particulier sur Fra Angelico (Lex amoris. La legge dell'amore …

Chiesa di San Francesco

Église de San Francesco Montepulciano Se rendre sur place : Pittore senese del sesto decennio del Trecento vicino a Luca di Tommè, Madonna col Bambino tra San Leonardo, San Pietro, San Paolo e San Francesco

Esdras

Esdras ou Ezra est issu de la tribu de Lévi et descend d'Aaron. Ce prêtre et scribe juif a mené environ 5 000 exilés Judéens de Babylone à Jérusalem en 459 av. J.-C. Il est, avec Néhémie [1]La seule source d'informations concernant Néhémie est un texte autobiographique semblable aux textes des hauts fonctionnaires égyptiens, qui se trouve dans la Bible au Livre de Néhémie.,  le principal « maître d'œuvre » de la reconstruction de Jérusalem et de la création du nouvel Israël. Selon Flavius Josèphe, …

Notes

Notes
1 La seule source d'informations concernant Néhémie est un texte autobiographique semblable aux textes des hauts fonctionnaires égyptiens, qui se trouve dans la Bible au Livre de Néhémie.

Pagno di Lapo Portigiani 

Pagno di Lapo Portigiani (Fiesole, 1408 – Florence, 1470 ?) : sculpteur florentin ; il a étudié et collaboré avec Donatello et Michelozzo à Pise (1426-1428), puis travaillé avec d’autres sculpteurs à Sienne autour de 1430 ((Le 18 septembre 1428, Pagno reçoit un paiement de l’Opera del Duomo de Sienne pour sa collaboration à la réalisation des fonts baptismaux du Baptistère de …

Guillaume Durand

Guillaume Durand, en italien Guglielmo Durante ou, en latin, Guilelmus Durandus (Puimisson, 1230 – Rome, 1296) : évêque français de Mende, de 1285 à sa mort. Auteur, vers 1271-1276, du Speculum judiciale (Miroir du droit) dans lequel il traite aussi bien des droits savants que de la jurisprudence et de la pratique. Dans cet ouvrage …

Verger de Soulas

Le Verger de soulas, ou Verger de consolacion, est un manuscrit français des XIIIe-XIVe s. (Paris, BnF, Département des manuscrits). « Dans ce manuscrit, un abrégé de la doctrine chrétienne, l'illustration tient une place prédominante car didactique. Elle comprend 16 pages de peintures en pleine page, avec des schémas, des tableaux, et des pages casiers : …

Fra Angelico

Guido di Pietro ou Fra Angelico [1]C'est Giorgio Vasari qui, le premier, qualifie le peintre d’ « Angelico »., également connu en Italie sous les noms de Beato Angelico (Bienheureux Angelico), Fra Giovanni da Fiesole, Fra Giovanni Angelico ou simplement l’Angelico (Vicchio di Mugello [?], entre 1387 et 1395 - Rome, 1455) : peintre, frère ((Lat. frater : …

Notes

Notes
1 C'est Giorgio Vasari qui, le premier, qualifie le peintre d’ « Angelico ».

Raffaello Vanni, « Estasi di San Carlo Borromeo »

Raffaello Vanni (Sienne, 1587 - 1673) Estasi di San Carlo Borromeo Huile sur toile, Provenance : Sant’Angelo in Colle, église de San Michele Arcangelo. La peinture présente d’évidents elements stylistiques qui permettent de la situer parmi les œuvres de la production tardive de Raffaello Vanni. Cette attribution est confirmée par le rapprochement avec des œuvres …

Chiesa di Sant’Egidio, Montalcino

Église de Sant’Egidio [1]Egidio : Gilles). Montalcino

Notes

Notes
1 Egidio : Gilles).

Pietro Lorenzetti (attr.), « Madonna della Misericordia »

Pietro Lorenzetti Madonna della Misericordia (Madone de la Miséricorde), Tempéra sur panneau, Provenance : Église de San Pietro [1]L’œuvre se trouvait dans l’église de san Pietro depuis 1760. Sant’Angelo in Colle (Montalcino), église de la Madonna della Misericordia. Cette Vierge à l’Enfant, attribuée à Pietro Lorenzetti, est appelée Vierge de Miséricorde bien que le modèle …

Notes

Notes
1 L’œuvre se trouvait dans l’église de san Pietro depuis 1760.

Chiesa della Madonna della Misericordia

Église de la Madonna della Misericordia Sant’Angelo in Colle (Montalcino) Se rendre sur place : Les travaux de construction de l’église, destinée à conserver le panneau appelé Madonna della Misericordia qui se trouvait dans l'église de San Pietro, ont commencé en 1889 et ont duré longtemps puisqu’ils ne s'achèvent qu’en 1909 ; la sacristie et …

Drôlerie

La drôlerie désigne un type d'enluminure décorative figurant dans les marges des manuscrits et représentant une scène de fantaisie plus ou moins comique. Le plus souvent sans rapport direct avec le sujet du texte (parfois sans aucun rapport), ces créatures oniriques, animaux, monstres ou personnages loufoques, particulièrement présents dès la fin du XIIIème siècle, sont mis …

Bernardo Daddi

Bernardo Daddi (Florence, v. 1290 - 1348) : peintre, documenté à Florence de 1320 [1]Bernardo Daddi est enregistré à l'Arte dei Medici e Speziali dès 1319. à 1348.  Ses premières œuvres montrent un lien étroit avec les disciples de Giotto dont il a également été l’élève. Par rapport aux traits stylistiques de Giotto, Daddi réalise une peinture …

Notes

Notes
1 Bernardo Daddi est enregistré à l'Arte dei Medici e Speziali dès 1319.

Niccolò di ser Sozzo, « La Vergine Assunta fra angeli e santi »

Niccolò di ser Sozzo (Sienne, actif à partir de 1350 [1]Son nom est cité pour la première fois en 1348, dans un document officiel de la ville de Sienne. - 1363) La Vergine Assunta fra angeli e santi (La Vierge de l’Assomption parmi des anges et des saints), milieu du XIVe s. Frontispice enluminé du Caleffo Bianco …

Notes

Notes
1 Son nom est cité pour la première fois en 1348, dans un document officiel de la ville de Sienne.

Tailloir

Dans le vocabulaire de l’architecture médiévale, on utilise généralement le terme de tailloir, synonyme d’abaque, pour désigner une tablette de pierre polygonale ou circulaire placée sur la corbeille du chapiteau et qui reçoit la retombée des voûtes ou des arcs. À la Renaissance, les architectes s’inspireront des modèles d’abaques antiques.

Ambrogio Lorenzetti, « Madonna col Bambino »

Ambrogio Lorenzetti (Sienne 1285 - v. 1348) Madonna col Bambino (Vierge à l’Enfant, 1319. [1]L’œuvre est datée. Voir note 2. Tempéra sur panneau, 148,5 x 78 cm. Inscriptions : « A(NNO) D(OMINI) MCCCXVIIII. P(E)R RIMEDIO D(E) LA(N)I(M)A DI BURNACIO <ET DI> / DUCIO DA TOLANO FECELA FARE BERNARDO FIGLIUOLO BURNA<I> » ((« Pour le salut de l’âme de …

Notes

Notes
1 L’œuvre est datée. Voir note 2.

Andrea di Niccolò, « Madonna con Bambino in trono tra i santi Sigismondo, Agostino, Rocco e Sebastiano »

EN COURS Andrea di Niccolò (Sienne, actif de 1462 à 1514) Madonna con Bambino in trono tra i santi Sigismondo, Agostino, Rocco e Sebastiano (Vierge à l’Enfant en majesté entourée des saints Sigismond, Auguste, Roch et Sébastien), v. 1514. Fresque détachée. Provenance : Église de la Madonna di Piantasala Casciano (Murlo), Église des Saints Giusto e …

Entasis

Procédé technique utilisé en architecture, qui consiste à donner un léger galbe, ou renflement, au fût d’une colonne.  Le plus souvent situé environ au tiers de la hauteur totale du fût, l’entasis, dont la visée est esthétique, vise à compenser l’illusion d'optique qui, si les bords de la colonne étaient parfaitement rectilignes, donnerait au spectateur l'impression déplaisante que …

Apophyge

Apophyge : nom de la courbe formée vers l'extérieur et située à chaque extrémité du fût d'une colonne ; l’apophyge est contiguë à la base ou au chapiteau. On distingue parfois l’hypophyge (base du fût) de l’apophyge (à son sommet). Apophyge Hypophyge

Tore

Un tore est une moulure pleine au relief arrondi. Le plus souvent situé à la base d’une colonne autour de laquelle il forme un anneau, le tore peut également épouser la courbe d'un arc, l'ouverture d'une baie, le tracé d'une ogive. Il peut aussi être rectiligne.

Francesco Rustici detto il Rustichino, « Cristo scambia il cuore con Santa Caterina e SanCarlo Borromeo in preghiera »

Francesco Rustici detto il Rustichino (Sienne, 1592 - 1626), Cristo scambia il cuore con Santa Caterina e SanCarlo Borromeo in preghiera, olio su tela, (acquisto del Comune di Casole d'Elsa, 2001). Sul gradino: "ANTE COR DEI ORABO" In alto: « ANAGRAMMATISMUS » Provenance :  Casole d’Elsa, Museo Civico Archeologico e della Collegiata (dépôt de la …

« Sesta sala »

Sixième salle Dessins d’Alessandro Casolani Vincenzo Rustici, Sacra famiglia con Sant'Anna e San GiovanninoFrancesco Rustici detto il Rustichino, Cristo scambia il cuore con Santa Caterina e San Carlo Borromeo in preghieraAlessandro Casolani, Madonna e San Giovanni Evangelista dolentiPittore senese di primo Seicento, Cristo coronato di spineMattia Bolognini, Sant’Andrea ; San LorenzoIlario Casolani, Battesimo di CristoAnnibale …

Cristofano Rustici « Annunciazione, Visitazione ; Presentazione di Gesi al tempio ; Flagellazione ; Caduta di Cristo sotto la croce ; Ascensione »

Cristofano Rustici (Sienne, 1552-1641), Annunciazione, Visitazione, Presentazione di Gesi al tempio, Flagellazione, Caduta di Cristo sotto la croce, Ascensione, olio su tela; (deposito Pinacoteca Nazionale di Siena). Provenance :  Casole d’Elsa, Museo Civico Archeologico e della Collegiata (dépôt de la Pinacoteca Nazionale de Sienne).

Alessandro Casolani, « I misteri del Rosario »

Alessandro Casolani (Mensano, 1552 ou 1553 - Sienne, 1607), I misteri del Rosario, olio su tavola, dalla chiesa dei Santi Andrea e Lorenzo, Monteguidi. Provenance :  Casole d’Elsa, Museo Civico Archeologico e della Collegiata (dépôt de la Pinacoteca Nazionale de Sienne).

Giacomo Pacchiarotti, « Madonna con il Bambino fra i Santi Donato, Michele Arcangelo, Sebastiano e Nicola »

Giacomo Pacchiarotti (Siena, 1474 - actif jusqu’en 1540) Madonna con il Bambino fra i Santi Donato, Michele Arcangelo, Sebastiano e Nicola, affresco staccato, 1520, dal Palazzo Pretorio. (sur la marche du trône) : « AL TEMPO DEL MAGNIFICO PODESTÀ ALIXANDRO DI / FRANCESCO ARINGNERI ET DELLI SPECTABILI ET / HONOREVOLI PRIORI FRANCESCO [DERICCI •CERBONENA] BRULLI …

Andrea di Niccolò, « La Madonna con il Bambino e i Santi Bernardino, Pietro, Sebastiano e Sigismondo »

Andrea di Niccolò (Sienne, actif de 1462 à 1514) La Madonna con il Bambino e i Santi Bernardino, Pietro, Sebastiano e Sigismondo (La Vierge et l’Enfant et les saints Bernardin, Pierre, Sébastien et Sigismond), 1498. Tempéra sur panneau, Inscriptions : (dans la trabéation) : « + SUB THRONO DEI OMNES S(AN)C(T)I CLAMA(BAN)T VINDICA SANGUINEM N(OST)RUM …

« Quinta sala »

Cinquième salle Seguace senese del Pinturicchio e del Sodoma, Madonna con il Bambino e i Santi Giovanni Battista e GirolamoSeguace senese del Pinturicchio, Madonna con il Bambino che scrive e i SantiGiovanni Battista e GiuseppePittore senese prossimo a Domenico Beccafumi e a Bartolomeo di David, Natività di Gesù‘Maestro del desco Chigi Saracini', Assunta fra gli …

« Quarta sala »

Quatrième salle Andrea di Niccolò, La Madonna con il Bambino e i Santi Bernardino, Pietro, Sebastiano e SigismondoPietro di Francesco Orioli, Madonna con il Bambino e i Santi Girolamo e Maria MaddalenaGiacomo Pacchiarotti, Madonna con il Bambino fra i Santi Donato, Michele Arcangelo, Sebastiano e NicolaGiacomo Pacchiarotti, Madonna con il Bambino e i Santi Girolamo …

Neri di Bici, « Madonna con il Bambino, le Sante Cecilia, Anna, Maria Maddalena, Caterina d’Alessandria e il donatore »

Neri di Bicci (Firenze, 1418-1492) Madonna con il Bambino, le Sante Cecilia, Anna, Maria Maddalena, Caterina d'Alessandria e il donatore (Vierge à l’Enfant et les saintes Cècile, Anne, Marie Madeleine, Catherine d’Alexandrie et le donateur), 1482. Tempera sur panneau, Inscriptions : (partie haute du gradin sur lequel se tiennent les personnages) : « S(AN)C(T)A CECILIA ; …

Radi di Montagna

Radi di Montagna Se rendre sur place : Cammarosano, Passeri 2006, p. 455. Un’ancor più recente immagine d’insieme del cassero e della chiesa, affioranti dal manto boscoso della Montagnola, in Sovicille 2007, p. 79.

Radi di Montagna (Casole d’Elsa)

Si aujourd'hui le toponyme Radi di Montagna identifie une résidence noble isolée, il définissait à l'époque médiévale un centre fortifié, petit mais articulé : un habitat fortifié (castrum) avec donjon (cassero) et palatium, sur les pentes duquel s'élevait un bourg densément peuplé, organisé en une communauté autonome ; siège de l'ancienne église de Santa Maria, …

« Terza sala »

Troisième salle Pittore senese prossimo a Lippo di Vanni, Santa Margherita, Santa Chiara, San LorenzoLippo di Vanni, Graduale e KyrialePietro di Ruffolo alias ‘Primo Maestro di Lecceto’, Madonna col Bambino ; San Giuliano ; San DonatoDomenico di Michelino, Madonna con il Bambino e due AngeliDomenico di Michelino, La GiustiziaDomenico di Michelino, La PrudenzaNeri di Bicci, Madonna con il …

« Seconda sala »

Seconde salle Œuvres présentées dans la salle, en commençant à gauche de la porte d’entrée et en suivant de gauche à droite [1]Les œuvres indiquées entre parenthèses peuvent être exposées, ou non, ou encore avoir été déplacées selon les choix opérés par l'administration du Musée. : Marco Romano, Teste maschili e Testa maschile barbataMarco Romano, Testa di …

Notes

Notes
1 Les œuvres indiquées entre parenthèses peuvent être exposées, ou non, ou encore avoir été déplacées selon les choix opérés par l'administration du Musée.

Pittore degli inizi del Trecento, « Madonna col Bambino con i Santi Pietro e Paolo. Madonna del Soccorso »

Pittore degli inizi del Trecento (Peintre du début du XIVe s.) Madonna col Bambino con i Santi Pietro e Paolo. Madonna del Soccorso (Vierge à l’Enfant et les saints Pierre et Paul. Vierge du Secours.), env. troisième décennie du Trecento. ((Cette datation nécessairement approximative a été proposée par Alessandro Bagnoli lors de la récente restauration …

Luigi De Angelis

Luigi De Angelis (Città della Pieve [Perugia] 1759 - Sienne, 1832) : religieux, abbé, enseignant, théologien et bibliothécaire. Auteur de plusieurs ouvrages parmi lesquels le Ragguaglio del nuovo Istituto delle Belle Arti stabilito in Siena con la descrizione della sala nella quale sono distribuiti cronologicamente i quadri dell'antica Scuola Senese, Stamperia Bindi, Sienne, 1816.

Matteo di Giovanni, « Madonna col Bambino e Angeli »

Matteo di Giovanni (Borgo San Sepolcro, v. 1430 – Sienne, 1495) Madonna col Bambino e Angeli (Vierge à l’Enfant avec deux anges), 1482. Tempéra et or sur panneau, 66 x 76 cm. Provenance : Autel de la chapelle Bichi, église de Sant’Agostino, Sienne. Esztergom, Keresztény Múzeum (Musée Chrétien). « Dans la composition originale, deux saints masculins …

‘Caleffo’

On entend par caleffo un type de registre qui rassemblait aussi bien la documentation que les actes relatifs à l’État de Sienne. Le caleffo représente ce qu’on pourrait appeler le cartulaire communal. Il s’agit d’un cahier de parchemins reliés entre deux tablettes de bois et contenant les titres de propriétés de la Commune, les bulles …

Scultore senese del primo Quattrocento, « Lastra tombale del proposto Francesco di Lorenzo »

Scultore senese del primo Quattrocento Lastra tombale del proposto Francesco di Lorenzo (Pierre tombale du prévôt Francesco di Lorenzo), 1420. Marbre. Inscriptions : (sur le pourtour de la dalle) : « S(EPOLCRO) DE(L?) [RE?]LIGI[O?]SO MESERE FRANCIESSCHO DI L(OR)ENZO P(RO)POSTO DI CHASOLE ET ANO FATTA F[ARE] QUESTA LE SUE REDE IACHOMO DI GHIERI DI SIER] (DO]RATEGLI …

Giovanni Boccaccio

Giovanni Boccaccio, dit il Certaldese [1]Certaldese : « de Certaldo, habitant ou natif de Certaldo. Par antonomase, il Certaldese […] est l’écrivain et poète Boccace […] peut-être né à Paris mais de père certaldese, et mort à Certaldo, où il passa, avec diverses interruptions, les dernières années de sa vie. » https://www.treccani.it/vocabolario/certaldese/, consulté le 01.05.2022. (Certaldo ou Florence [ou Paris ?] ((Voir …

Notes

Notes
1 Certaldese : « de Certaldo, habitant ou natif de Certaldo. Par antonomase, il Certaldese […] est l’écrivain et poète Boccace […] peut-être né à Paris mais de père certaldese, et mort à Certaldo, où il passa, avec diverses interruptions, les dernières années de sa vie. » https://www.treccani.it/vocabolario/certaldese/, consulté le 01.05.2022.

Bernardino degli Albertini detto messer Porrina

Bernardino degli Albertini, dit messer (messire) Porrina () : Le prénom Bernardinus associé au surnom Porrina [1]En italien, le vocable porrina désigne la plante et le bulbe du poireau mais aussi, dans la langue toscane familière, une excroissance de la chair ou une verrue. est « pleinement confirmé dans la description détaillée que le notaire …

Notes

Notes
1 En italien, le vocable porrina désigne la plante et le bulbe du poireau mais aussi, dans la langue toscane familière, une excroissance de la chair ou une verrue.

“Lapide commemorativa della consacrazione della chiesa”

Plaque commémorative de la consécration de l’église Inscriptions : « MILLEN(US) CENTEN(US) ERAT SEX DEN(US) ET VN(US) / ANN(US) TVNC D(OMI)NI CVM SACRA FACTA FVIT / ID(US) OCTAVO N(E)C NON INDICTO NONA MENSE / NOVEMBRE TIBI CASVLA QVAM CELEBRI / VILLANVS PISANVS ET ARCHIEPISCOPVS ALMVS ET / FLORENTINVS IVLIVS EXIMUS ET VULTERRANVS / GALGANVS PRESUL VTERQVE …

Galgano Pannocchieschi

Galgano Pannocchieschi [... – v. 1171] : évêque de Volterra de 1150 à sa mort, survenue vers 1170-1171 (il fut massacré dans sa propre église par les fidèles).

Federico Barbarossa

Frédéric Ier de Hohenstaufen [1]Frédéric Barberousse doit son surnom à la couleur de sa pilosité. (Bavière (?), v. 1122 - Anatolie, 1190) : empereur du Saint-Empire romain germanique de 1155 à sa mort ; il possède également les titres de roi de Germanie, roi d'Italie, roi de Bourgogne et comte palatin de Bourgogne, après avoir été un temps duc de Souabe et d'Alsace. « Une fois élu, …

Notes

Notes
1 Frédéric Barberousse doit son surnom à la couleur de sa pilosité.

‘Maestro degli Albertini’, Sinopia della « Maestà »

‘Maestro degli Albertini’ (actif à Sienne entre 1290 et 1320 environ) Sinopia della Maestà (Sinopia de la Maestà), v. 1315. ((La date à partir de laquelle la fresque a été réalisée (terminus post quem) se situe nécessairement au cours de l’année 1296, époque où Ranieri Albertini est devenu évêque de Crémone, comme le confirme l’inscription …

‘Maestro degli Albertini’, « Cristo giudice fra gli angeli »

‘Maestro degli Albertini’ (actif à Sienne entre 1290 et 1320 environ) Cristo giudice fra gli angeli (Le Christ juge parmi les anges), v. 1315. ((Un terminus post quem assuré pour l’exécution de la fresque est l’année 1296, alors que Ranieri Albertini devint évêque de Crémone. La confusion a entouré les dates de décès des deux …

Villa Cetinale

Ancaiano, en Toscane, à quelques kilomètres à l’ouest de Sienne, au cœur d’une gigantesque forêt de chênes, cache une demeure secrète, somptueuse et mystérieuse. Bâtie sur les ruines d’un ancien campement étrusque, la villa Cetinale est à la fois un morceau d’histoire, un sanctuaire du catholicisme et un chef-d’œuvre d’architecture baroque. Son immense jardin est …

Maestro degli Albertini, « Madonna col Bambino »

‘Maestro degli Albertini’ [1]Le cartel du musée mentionne le nom du ‘Maestro degli Aringhieri’, ancienne appellation du ‘Maestro degli Albertini’. Madonna col Bambino (Vierge à l’Enfant), v. 1295. Tempéra et or sur panneau, Provenance : San Christoforo, Sienne, Museo Diocesano d’Arte Sacra.

Notes

Notes
1 Le cartel du musée mentionne le nom du ‘Maestro degli Aringhieri’, ancienne appellation du ‘Maestro degli Albertini’.

‘Maestro degli Albertini’, « Maestà »

’Maestro degli Albertini’ (actif à Sienne entre 1290 et 1320 environ) Maestà (Vierge en majesté), v. 1315. ((La date à partir de laquelle la fresque a été réalisée (terminus post quem) se situe nécessairement au cours de l’année 1296, époque où Ranieri Albertini est devenu évêque de Crémone, comme le confirme l’inscription lisible sur la …

« Cappella funeraria degli Albertini »

Chapelle funéraire des Albertini Placée dès l’origine sous le titre de saint Nicolas, la chapelle a été construite sous le patronage du juriste et cavalier Bernardino Albertini, dit ’Il Porrina’, et de son frère Ranieri, évêque de Crémone. En 1576, elle avait déjà subi plusieurs modifications ainsi que le blanchiment à la chaux des fresques. …

Eurythmie

Principalement dans le domaine des beaux-arts [1]On parle aussi d’eurythmie naturelle., le principe dynamique de l’eurythmie (du grec ancien euruthmía : « mouvement réglé et mesuré ») permet de définir la beauté harmonieuse qui résulte d'un agencement heureux des différentes parties - lignes, formes, proportions, gestes, sons - d’un ensemble visuel (ou musical), et des …

Notes

Notes
1 On parle aussi d’eurythmie naturelle.

Domenico Ghirlandaio (cercle de), « I Santi Francesco, Bonaventura, Biagio, Bernardino, Antonio, Lodovico »

Cercle de Domenico Ghirlandaio (Florence, 1448 – 1494) I Santi Francesco, Bonaventura, Biagio, Bernardino, Antonio, Lodovico (Les saints François, Bonaventure, Blaise, Antoine, Louis de Toulouse), seconde moitié du XVe s. Vitrail (verre soufflé et peinture en grisaille), Inscriptions : (aux pieds de chaque saint, son nom) : « SANCTVS FRANCISCVS » [1]Saint François. ; « SANCTVS BONAVENTURA » ((Saint …

Notes

Notes
1 Saint François.

Chiesa di San Niccolò, Casole d’Elsa

EN COURS Église de San Niccolò Se rendre sur place : Documentée depuis 1348. Intérieur de l’édifice Fresques de Vincenzo et Francesco Rustici ; sur le maître-autel, Madonna de l’école siennoise du Trecento. L’édifice est une construction romane dont la disposition singulière - elle l’aspect et les dimensions spatiales typiques d'une crypte - fait supposer …

Marco Romano

Marco Romano (actif entre la fin du XIIIe et le début du XIVe s.) : sculpteur. On sait peu de chose sur Marco Romano sinon qu’il vécu au tournant des XIIIe et XIVe siècle et qu’il fut actif à Casole d’Elsa, Sienne, Crémone et Venise ((Marco Romano est actif à Sienne sur le chantier de la Cathédrale, peut-être en concurrence …

Lippo di Vanni, « Graduale e Kyriale »

Lippo di Vanni (Sienne, actif de 1344 à 1375) Cibavit eos [1]« Cibavit eos ex adipe frumenti, alleluia, / Et de petra melle saturavit eos, alleluia, alleluia, alleluia. » (« Je le nourrirais de fleur de blé, alléluia, je le rassasierais de miel de roche, alléluia, alléluia, alléluia. »). D’après le Livre des Psaumes (Ps 80, 17).. Élévation de l’hostie. …

Notes

Notes
1 « Cibavit eos ex adipe frumenti, alleluia, / Et de petra melle saturavit eos, alleluia, alleluia, alleluia. » (« Je le nourrirais de fleur de blé, alléluia, je le rassasierais de miel de roche, alléluia, alléluia, alléluia. »). D’après le Livre des Psaumes (Ps 80, 17).

‘Maestro di Monterotondo’, « La Maestà »

‘Maestro di Monterotondo’ (Peintre proche de Duccio actif entre les troisième et quatrième décennies du XIVe s., Fino di Jacopo da Siena ? [1]Au Museo d’Arte Sacra de Volterra, une œuvre très proche est attribuée au même ‘Maître de Monterotondo avec l’hypothèse qu’il s’agisse de Fino di Jacopo da Siena’.) La Maestà (La Vierge en …

Notes

Notes
1 Au Museo d’Arte Sacra de Volterra, une œuvre très proche est attribuée au même ‘Maître de Monterotondo avec l’hypothèse qu’il s’agisse de Fino di Jacopo da Siena’.

‘Maestro della Maestà Cini’, « San Giovanni Battista » ; « San Pietro »

‘Maestro della Maestà Cini’ (Peintre proche de Duccio actif au début du XIVe s.) San Giovanni Battista ; San Pietro (Saint Jean Baptiste ; Saint Pierre), v. 1315-1320. Tempera et or sur panneau, 98 x 78 cm chacun. Inscriptions : ((L’inscription lisible sur le cadre, sous la figure de saint Pierre se réfère à quelque …

Gano di Fazio, « Testa del vescovo Tommaso d’Andrea ed epigrafe dedicatoria »

Gano di Fazio (documenté à partir de 1302 - mort entre 1316 et 1317) Testa del vescovo Tommaso d'Andrea ed epigrafe dedicatoria Marbre, 31 x 61 x 30 cm. Inscriptions : (Epigraphe inhérente à la fondation de l’église de San Tommaso apostolo, le 21 septembre 1304) : « HA[N]C ECC/LESI|AM CU[M] ADIACE/N]TIB[US] HEDIFICIIS FECERU[N]T HEDIFI/CARI DO[MI]NUS …

Giovanni di Cecco, « Antenati di Cristo »

Giovanni di Cecco (actif, principalement dans la région de Sienne au XIVe s.), attr. Antenati di Cristo (Ancêtres du Christ), v. 1377. Marbre.  Provenance : façade de la Cathédrale de Santa Maria Assunta, Sienne. Sienne, Museo dell’Opera Metropolitana, galerie des statues.

Maestranza del primo Trecento, « Bue alato dell’evangelista Luca »

Maestranza del primo Trecento (Maîtrise du début du XIVe s.) Bue alato dell'evangelista Luca (Bœuf ailé de l’Evangéliste Luc), v. 1300. Inscriptions : (sur le rouleau) : « SEQ(UENTIA) S(AN)C(T)I EVANGE<LII> S<E>C(UN)D(U)M <LUCAM> » [1]« Sequentia sancti Evangelii secundum Lucam » (« Extrait du saint Évangile selon Luc »).(sur le rouleau) : « SEQ[UENTIA] S[AN]C[T]I EVANGE[LII] S<E>C[UN]D[U]M <LUCAM> » ((« Extrait de l’Evangile selon …

Notes

Notes
1 « Sequentia sancti Evangelii secundum Lucam » (« Extrait du saint Évangile selon Luc »).

Maestranza del primo Trecento, « San Paolo »

Maestranza del primo Trecento (Maîtrise du début du XIVe s.) San Paolo (Saint Paul), v. 1300. Inscriptions : (sur le phylactère) : « MICHI VIVE(RE) (CHRISTUS) EST » ((« Michi vivere cristus est [et mori lucrum gloriari me oportet] » (« […] car Christ est ma vie[, et la mort m'est un gain].). Saint Paul, Épitre aux Philippiens (Ph 1, …

Guglielmo della Valle

Guglielmo della Valle (Moncalvo (?), v. 1745 - Turin, v. 1805) : écrivain d’art franciscain. Auteur des Lettere sanesi sopra le belle arti (1782-86), contenant de précieuses recherches d’archives, également auteur d’une édition des Vite de Giorgio Vasari.

Codex

Le codex (plur. : codices ou codex) médiéval est un ensemble de feuilles de parchemin pliées et assemblées en cahiers, et reliées entre deux plats de couverture pour former un livre. Par extension, le terme désigne un manuscrit ancien se présentant sous cette forme. Le codex, en quelque sorte, est à la fois l’héritier du …

Bartolomeo Varnucci, « Nardo Maria pistico »

Bartolomeo Varnucci (Florence, entre 1412 et 1413 – 1479) [1]L'écriture calligraphiée et la notation musicale sont l’œuvre du moine copiste Alexandro da Sesto ; les initiales ornées avec des encres colorées ont été exécutées par le moine Bartolomeo da Ferrara. Nardo Maria pistico ((« Nardo Maria pistico unxit beatos domini pedes rigando lacrimis et detergendo crinibus » …

Notes

Notes
1 L'écriture calligraphiée et la notation musicale sont l’œuvre du moine copiste Alexandro da Sesto ; les initiales ornées avec des encres colorées ont été exécutées par le moine Bartolomeo da Ferrara.

Enluminure

Le terme enluminure (lat. illuminare : illuminer, donner de la lumière), qui au XIIIe siècle, faisait surtout référence à l'usage de la dorure, regroupe l'ensemble des éléments décoratifs et des représentations imagées exécutés dans un manuscrit afin de l'embellir. Si sa valeur ornementale est d’emblée évidente, cet ensemble remplit en réalité « trois fonctions essentielles : ornementation, illustration et information, …

Mélisme

Dans l'art musical, un mélisme est une figure mélodique de plusieurs notes portant une unique syllabe. [1]Le style mélismatique s'oppose au style syllabique, dans lequel chaque syllabe du texte est chantée par une seule note. Le mélisme est le plus souvent une mélodie conjointe, donc formée de notes voisines.

Notes

Notes
1 Le style mélismatique s'oppose au style syllabique, dans lequel chaque syllabe du texte est chantée par une seule note. Le mélisme est le plus souvent une mélodie conjointe, donc formée de notes voisines.

Jubilus

Jubilus : terme employé dans le domaine liturgique afin de signifier, et surtout de distinguer le long mélisme que l’on trouve dans l’alléluia en chant grégorien.

Venturino Mercati

Venturino Mercati ou Venturino da Milano ou Venturino di Andrea dei Mercati (Milan ou Crémone [1]Venturino pourrait être né « à Milan (comme le suggèrent les documents) ou à Crémone (comme l’indique sa formation) ». Beatrice Cirulli, « Venturino Mercati », Dizionario Biografico degli Italiani, volume 73, 2009. , v. 1450 - actif entre 1467 et 1480) : enlumineur de …

Notes

Notes
1 Venturino pourrait être né « à Milan (comme le suggèrent les documents) ou à Crémone (comme l’indique sa formation) ». Beatrice Cirulli, « Venturino Mercati », Dizionario Biografico degli Italiani, volume 73, 2009.

Sano di Pietro, Madonna della misericordia Salve Regina

Sano di Pietro (Sienne, vers 1410 – 1481) Salve Regina [1]« Salve regina, mater misericordiae, vita, dulcedo et spes nostra, salve » (« Salut, ô Reine, Mère de miséricorde, notre vie, notre douceur, notre espérance, salut ! »). Première phrase de l’antienne Salve Regina.. Vierge de la miséricorde, 1459. Tempéra et or sur parchemin, Psautier V. L’ouvrage contient la seconde partie des psaumes …

Notes

Notes
1 « Salve regina, mater misericordiae, vita, dulcedo et spes nostra, salve » (« Salut, ô Reine, Mère de miséricorde, notre vie, notre douceur, notre espérance, salut ! »). Première phrase de l’antienne Salve Regina.

Venturino Mercati, « In dedicatione templi »

Venturino Mercati (Milan ou Crémone, v. 1450 – actif entre 1467 et 1480) [1]La calligraphie et la notation musicale sont l’œuvre du copiste (scriptor) Alessandro da Sesto ; les lettres ornées à la plume ont été exécutées par le moine Bartolomeo da Ferrara (1471-1472). In dedicatione templi ((« In dedicatione templi decantabat populus laudem et in ore …

Notes

Notes
1 La calligraphie et la notation musicale sont l’œuvre du copiste (scriptor) Alessandro da Sesto ; les lettres ornées à la plume ont été exécutées par le moine Bartolomeo da Ferrara (1471-1472).

Bartolomeo Varnucci, « Rorate celi desuper »

Bartolomeo Varnucci (Florence, entre 1412 et 1413 – 1479) Rorate celi desuper [1]« Rorate cæli desuper, et nubes pluant iustum : aperiatur terra, et germinet salvatorem » (« Cieux, répandez d'en haut votre rosée, et que les nues fassent pleuvoir le Juste : que la terre s'ouvre et qu'elle enfante le Sauveur »). Livre d’Isaïe (Es 45, 8).. Dieu fait tomber …

Notes

Notes
1 « Rorate cæli desuper, et nubes pluant iustum : aperiatur terra, et germinet salvatorem » (« Cieux, répandez d'en haut votre rosée, et que les nues fassent pleuvoir le Juste : que la terre s'ouvre et qu'elle enfante le Sauveur »). Livre d’Isaïe (Es 45, 8).

Bartolomeo Varnucci, « Mihi autem nimis »

Bartolomeo Varnucci (Florence, entre 1412 et 1413 – 1479) Mihi autem nimis [1]« Mihi autem nimis honorati sunt amici tui, Deus : nimis confortatus est principatus eorum » (« Et à mes yeux, vos amis sont encore et encore en honneur, Dieu : leur suprématie est encore et encore affermie »). Livre des Psaumes (Ps 138, 17).. …

Notes

Notes
1 « Mihi autem nimis honorati sunt amici tui, Deus : nimis confortatus est principatus eorum » (« Et à mes yeux, vos amis sont encore et encore en honneur, Dieu : leur suprématie est encore et encore affermie »). Livre des Psaumes (Ps 138, 17).

Liberale da Verona, « Venite exultemus Domino iubilemus »

Liberale da Verona (Vérone, 1441 - 1526)  Venite exultemus Domino iubilemus [1]« Venite, exsultemus Domino : iubilemus Deo salutari nostro » (« Venez, tressaillons d’allégresse pour le Seigneur : jubilons pour Dieu notre sauveur). Livre des Psaumes (Ps 94, 1).. Deux moines olivétains chantant, 1466-1469. Tempéra et or sur parchemin, Introitus, Responsorium Provenance : Monastère de Monte Oliveto …

Notes

Notes
1 « Venite, exsultemus Domino : iubilemus Deo salutari nostro » (« Venez, tressaillons d’allégresse pour le Seigneur : jubilons pour Dieu notre sauveur). Livre des Psaumes (Ps 94, 1).

Liberale da Verona, « Viri Galilei »

Liberale da Verona (Vérone, 1441 - 1526)  Viri galilei ((« Viri Galilaei, quid admiramini aspicientes in caelum ? [Hic Iesus, qui assumptus est a vobis in caelum, sic veniet quemadmodum vidistis eum euntem in caelum] alleluia : quemadmodum vidistis eum ascendentem in caelum, ita veniet, alleluia, alleluia, alleluia. Omnes gentes plaudite [manibus Jubilate Deo in voce exultationis. » …

Badalone

Le badalone [1]Badalone : lutrin de chœur. est un élément de mobilier liturgique généralement construit en bois, souvent finement sculpté et marqueté. Le meuble est constitué d'une partie inférieure, sorte de coffre servant d'armoire de rangement des livres liturgiques. Sur cette partie basse, vient se greffer un lutrin ((Pupitre destiné à supporter les livres de …

Notes

Notes
1 Badalone : lutrin de chœur.

Venturino Mercati, « Visitation »

Venturino Mercati (Milan ou Crémone, v. 1450 – actif entre 1467 et 1480) [1]Calligraphie et notation musicale exécutées par le moine copiste Alessandro da Sesto ; lettres ornées à la plume réalisées par le moine Bartolomeo da Ferrara. Pum matris in aticum fides initiavit incepte me medium spes firma socia [2]trad. La Visitation, 1472-1473. Tempéra …

Notes

Notes
1 Calligraphie et notation musicale exécutées par le moine copiste Alessandro da Sesto ; lettres ornées à la plume réalisées par le moine Bartolomeo da Ferrara.
2 trad

Psautier

Ouvrage liturgique, le psautier est constitué d’un recueil de psaumes, souvent associé avec d'autres textes religieux, en particulier un calendrier liturgique. Au Moyen Âge et à la Renaissance, le psautier était, en Occident, rédigé en latin issu de la traduction de la Vulgate.

Livres liturgiques

AntiphonaireBréviaire ou liturgie des HeuresCérémonial des évêquesCollectaireDiurnal : ce livre contient toutes les heures "diurnes" du bréviaire, soit monastique, soit romain, c'est-à-dire laudes, prime, tierce, sexte, none, vêpres et complies, à l'exception des matines.[1] De ce fait, ce livre était beaucoup moins volumineux, et pouvait être emporté par tous ceux que leurs obligations éloignaient de …

Venturino Mercati, « Locutus est ad me »

Venturino Mercati (Milan ou Crémone, v. 1450 – actif entre 1467 et 1480) [1]Calligraphie et notation du moine copiste Alessandro da Sestob; initiales ornées à la plume du moine Bartolomeo da Ferrara qui signe au f. 14r. Locutus est ad me unus ((« Locutus est ad me unus de septem angelis, dicens : veni, ostendam tibi novam nuptam sponsam agni et …

Notes

Notes
1 Calligraphie et notation du moine copiste Alessandro da Sestob; initiales ornées à la plume du moine Bartolomeo da Ferrara qui signe au f. 14r.

Venturino Mercati, « Diem festum sacratissime Virginis »

Venturino Mercati (Milan ou Crémone, v. 1450 – actif entre 1467 et 1480) [1]Calligraphie et notation musicale d’Alessandro da Sesto ; initiales ornées à la plume : Bartolomeo da Ferrara. Diem festum sacratissimae virginis ((Diem festum sacratissimae virginis celebremus qualiter passa sit beata Agnes ad memoriam revocemus : tertiodecimo aetatis suae anno mortem perdidit et …

Notes

Notes
1 Calligraphie et notation musicale d’Alessandro da Sesto ; initiales ornées à la plume : Bartolomeo da Ferrara.

Venturino Mercati, « Preparate corda vestra Domino »

Venturino Mercati (Milan ou Crémone, v. 1450 – actif entre 1467 et 1480) [1]Calligraphie et notation musicale sont dues au moine copiste Alessandro daSesto ; les initiales ornées à la plume ont été exécutées par le moine Bartolomeo daFerrara. Preparate corda vestra Domino ((« [… ait autem Samuhel ad universam domum Israhel dicens si in …

Notes

Notes
1 Calligraphie et notation musicale sont dues au moine copiste Alessandro daSesto ; les initiales ornées à la plume ont été exécutées par le moine Bartolomeo daFerrara.

Venturino Mercati, « Alleluia, alleluia, alleluia »

Venturino Mercati (Milan ou Crémone, v. 1450 – actif entre 1467 et 1480) [1]Calligraphie et notation musicale d'Alessandro da Sesto ; initiales décorées à la plume par le moine Bartolomeo da Ferrara. Alleluia, alleluia, alleluia ((Le chant grégorien de l'alléluia est composé sous la forme suivante : l'alléluia proprement dit [ligne de la parole, d'abord]) ; le jubilus, …

Notes

Notes
1 Calligraphie et notation musicale d'Alessandro da Sesto ; initiales décorées à la plume par le moine Bartolomeo da Ferrara.

Bartolomeo da Ferrara, « Proprio filio suo non pepercit »

Bartolomeo da Ferrara [1]Calligraphie et notation musicale d'Alessandro da Sesto. Proprio filio suo non pepercit [2]« Proprio Filio suo non pepercit Deus, sed pro nobis omnibus tradidit illum » (« Dieu n’a pas épargné son propre Fils, mais l’a livré pour nous tous »). Épitre de saint Paul aux Romains (Rm 8, 32). . Initiale majeure P, 1471-1472. Tempéra et …

Notes

Notes
1 Calligraphie et notation musicale d'Alessandro da Sesto.
2 « Proprio Filio suo non pepercit Deus, sed pro nobis omnibus tradidit illum » (« Dieu n’a pas épargné son propre Fils, mais l’a livré pour nous tous »). Épitre de saint Paul aux Romains (Rm 8, 32). 

Venturino Mercati, « Locutus est Dominus ad Abraam »

Venturino Mercati (Milan ou Crémone, v. 1450 – actif entre 1467 et 1480) [1]Calligraphie et notation musicale sont l’œuvre du moine copiste Alessandro da Sesto ; les initiales ornées ont été exécutées par le moine Bartolomeo da Ferrara, qui signe au f. 10v. Locutus est Dominus ad Abraam ((« Locutus est Dominus ad Abraham, dicens : egredere …

Notes

Notes
1 Calligraphie et notation musicale sont l’œuvre du moine copiste Alessandro da Sesto ; les initiales ornées ont été exécutées par le moine Bartolomeo da Ferrara, qui signe au f. 10v.

Venturino Mercati, «

Venturino Mercati (Milan ou Crémone, v. 1450 – actif entre 1467 et 1480) [1]Le moine copiste Alessandro da Sesto est l’auteur de la calligraphie et de la notation musicale. Les initiales ornées sont l’œuvre du moine Bartolomeo da Ferrara (1471-1472). Hodie in iordane ((« Hodie in Jordane baptizato domino aperti sunt caeli et sicut columba super eum …

Notes

Notes
1 Le moine copiste Alessandro da Sesto est l’auteur de la calligraphie et de la notation musicale. Les initiales ornées sont l’œuvre du moine Bartolomeo da Ferrara (1471-1472).

Venturino Mercati, « Stephanus autem plenus gratia et fortitudine »

Venturino Mercati (Milan ou Crémone, v. 1450 – actif entre 1467 et 1480) [1]Intervention de Liberale da Verona au f. 24r. La calligraphie, la notation musicale et les initiales ornées à la plume ont été exécutées par le moine copiste Alessandro da Sesto. Stephanus autem plenus gratia et fortitudine ((« Stephanus autem, plenus gratia et fortitudine, …

Notes

Notes
1 Intervention de Liberale da Verona au f. 24r. La calligraphie, la notation musicale et les initiales ornées à la plume ont été exécutées par le moine copiste Alessandro da Sesto.

Liberale da Verona, « Iniziale decorata »

Liberale da Verona (Vérone, 1441 - 1526) [1]L’écriture calligraphiée, la notation musicale et les initiales ornées à la plume sont l’œuvre d’Alessandro da Sesto. Hierusalem cito veniet salus tua ((« Ierusalem cito veniet salus tua quare maerore consumeris numquid consiliarius non est tibi quia innovabit te dolor salvabo te et liberabo te noli timere » (« Jérusalem, bientôt viendra …

Notes

Notes
1 L’écriture calligraphiée, la notation musicale et les initiales ornées à la plume sont l’œuvre d’Alessandro da Sesto.

Sano di Pietro, « Exultate justi »

Sano di Pietro (Sienne, vers 1410 – 1481) [1]L’écriture et la notation musicale sont le fruit du travail du moine Alessandro da Sesto ; les initiales finement ornées à la plume sont, en grande partie, l’œuvre du moine Francesco da Treviglio. Exultate justi ((« Exultate justi in domino: rectos decet collaudatio. [Confitemini Domino in cithara ; in psalterio …

Notes

Notes
1 L’écriture et la notation musicale sont le fruit du travail du moine Alessandro da Sesto ; les initiales finement ornées à la plume sont, en grande partie, l’œuvre du moine Francesco da Treviglio.

Corridoio dei Codici olivetani

Couloir des Codex olivétains Les vingt-et-un codex enluminés datant du XVe s. exposés dans cette salle proviennent de l’abbaye bénédictine de Monte Oliveto Maggiore ((Au XIXe s., l’abbaye faisait partie du diocèse de Pienza placé, ainsi que celui de Chiusi, sous l’autorité de l’évêque Giuseppe Pannilini à cette époque. Entré en possession des précieux volumes …

‘Maestro dell’Osservanza’ (?) « La Flagellazione »

‘Maestro dell’Osservanza’ (Maître anonyme actif durant le second quart du XVe siècle) ? ((La question de l'attribution de l'œuvre, de même que la figure du prestigieux Maître anonyme, demeure un objet de controverse : en leur temps, R. Oertel et B. Klesse ont attribué l’œuvre à Pietro di Giovanni d’Ambrogio ; Enzo Carli au « collatéral …

Giovanni di Lorenzo Cini, « Immacolata Concezione protegge Siena durante la battaglia di Camollia »

Giovanni di Lorenzo Cini (Sienne, 1487 ? - 1562) Immacolata Concezione protegge Siena durante la battaglia di Camollia (L’immaculée Conception protège Sienne pendant la bataille de Camollia), 1528. Huile sur toile, 239,5 x 174 cm. Provenance : Sienne, Église de San Martino. Giovanni di Lorenzo Cini Madonna delle Grazie, en bas, la battaglia di Camollia …

Porta Camollia

Porte nord de Sienne, sur la Francigena en direction de Florence « COR MAGIS TIBI SENA PANDIT » (Sienne t’ouvre son cœur plus encore que la porte que tu franchis). Les mots gravés dans la pierre de la Porta Camollia à Sienne prennent un sens particulier pour le visiteur attentif à qui la ville ouvre ses trésors.

Plain-chant

Le terme plain-chant est l'équivalent français du latin Cantus Planus. Ici, le terme plain est de la même famille que le mot plaine, et désigne la continuité de quelque chose qui n'a pas de rupture, d'accident ni d'altération. « Le vieux mot de plain-chant désigna, vers le XIIe siècle, le chant de l'Église catholique ; existant depuis plusieurs siècles, il …

Carli, Giovanni Girolamo

Giovanni Girolamo Carli (Ancaiano [Siena], 1719 - Mantoue, 1786) : abbé, érudit, appelé à Mantoue, en 1774, par l’impératrice Marie Thérèse d’Autriche en qualité de secrétaire de la Regia Accademia di scienze, lettere e belle arti.

Graduel

Le graduel est à la fois une pièce chantée pendant les célébrations liturgiques, après la lecture de l'épître, et, par extension, le recueil de ce type de chants. Son nom vient de la pratique qui consistait à faire chanter le « répons graduel » par deux ou trois chantres, qui se plaçaient sur les « …

Antiphonaire

L’antiphonaire (du lat. antiphona : antienne [1]Antiphone ou antienne : chant liturgique exécuté en alternance par deux chœurs, l'un disant les versets, l'autre répondant par une antienne.) est un recueil de musique religieuse qui contient, notées en plain-chant, toutes les mélodies des antiennes, psaumes, hymnes, etc., qui font partie des offices de la liturgie. Le …

Notes

Notes
1 Antiphone ou antienne : chant liturgique exécuté en alternance par deux chœurs, l'un disant les versets, l'autre répondant par une antienne.

Bataille de la Porte Camollia (1526)

Il s’agit d’un épisode des guerres d’Italie, opposant la France à l’empire de Charles Quint. Après la chute de la Seigneurie des Petrucci en 1525, la classe dirigeante siennoise était repartie en deux factions : les Libertini (en position dominante et qui décidèrent de s’allier à l’Empire de Charles Quint) et les anciens Noveschi (minoritaires …

Les livres de la Bible

Ancien Testament Livre de la Genèse (Gn)Livre de l’Exode (Ex)Livre du Lévitique (Lv)Livre des Nombres (Nb)Livre du Deutéronome (Dt)Livre de Josué (Js)Livre des Juges (Jg)Livre de Ruth (Rt)Premier livre de Samuel (1S)Deuxième livre de Samuel (2S)Premier livre des Rois (1R)Deuxième livre des Rois (2R)Premier livre des Chroniques (1Ch)Deuxième livre des Chroniques (2Ch)Livre d’Esdras (Esd)Livre de Néhémie (Né)Livre de …

Bernardino Cignoni

Bernardino Cignoni (Casole d’Elsa, 1448/49 – Sienne, 1496) : enlumineur. Il fut l'élève de l’enlumineur allemand Gioacchino di Giovanni "de Gigantibus", actif dans la cathédrale de Sienne, dans l'atelier duquel il était déjà présent en 1464, mais acquit néanmoins une formation siennoise fondamentale - de Sano di Pietro à Guidoccio Cozzarelli, et d’autres - fortement …

L’Ecclésiastique

Le Siracide, appelé aussi l'Ecclésiastique ou Le Livre de Ben Sira le Sage est l'un des livres sapientiaux de l'Ancien Testament écrit vers 200 av. J.-C. Le Siracide tient son nom de son auteur, Jésus Ben Sira, ou Ben Sirach.

Girolamo da Cremona, « Adorna thalamum tuum »

Girolamo da Cremona (actif autour de 1450 – 1485)  Adorna thalamum tuum [1]« Adorna thalamum tuum, Sion, et suscipe regem Christum. » (« Prépare son lit, Sion, pour recevoir le Christ roi. ») Évangile selon Luc (Lc 2, 28, v. 1473. Antiphonaire de la fête de sainte Agnès à la conversion de saint Paul (codex 12.N.). Provenance : In …

Notes

Notes
1 « Adorna thalamum tuum, Sion, et suscipe regem Christum. » (« Prépare son lit, Sion, pour recevoir le Christ roi. ») Évangile selon Luc (Lc 2, 28

Antonio Barili

Antonio di Neri Barili ou Antonio Barili (Sienne, 1453 – 1517) : sculpteur et architecte. « Parallèlement à son métier de sculpteur sur bois dans lequel il excelle, il travaille comme architecte, collaborant très jeune avec son compatriote Francesco dì Giorgio Martini, qui, déjà établi, l'influence également dans les travaux de marqueterie. En tant qu'architecte, Barili s'occupe principalement des travaux de …

Girolamo da Cremona, « Viri Galilei »

Girolamo da Cremona (actif autour de 1450 – 1485)  Viri Galilei [1]« Viri Galilaei [quid admiramini aspicientes in caelum ?] » (« Hommes de Galilée, pourquoi regardez-vous avec étonnement vers le ciel ? ») Actes des Apôtres (Ac 1, 11)., Ascension, 1473. Graduel du dimanche de Pâques à la fête du Corpus Domini (codex 23.8.). Provenance : In situ. Sienne, Libreria …

Notes

Notes
1 « Viri Galilaei [quid admiramini aspicientes in caelum ?] » (« Hommes de Galilée, pourquoi regardez-vous avec étonnement vers le ciel ? ») Actes des Apôtres (Ac 1, 11).

Miniatore fiorentino, « Viderunt ingressus tuos »

Miniatore fiorentino (Enlumineur florentin) Viderunt ingressus tuos [1]« Viderunt ingressus tuos [Deus ingressus Dei mei regis mei qui est in sancto.] » (« Dieu, on a vu ton cortège, le cortège de mon Dieu, de mon roi dans le Temple ».) Livres des Psaumes (Ps 67, 25)., Transfiguration du Christ, 1489-1485. Graduel de la Transfiguration (codex 29.13.). Provenance : In situ. …

Notes

Notes
1 « Viderunt ingressus tuos [Deus ingressus Dei mei regis mei qui est in sancto.] » (« Dieu, on a vu ton cortège, le cortège de mon Dieu, de mon roi dans le Temple ».) Livres des Psaumes (Ps 67, 25).

Liberale da Verona

Liberale Bonfanti ou Liberale di Giacomo, dit Liberale da Verona (Vérone, v. 1441 - entre 1526 et 1529) : peintre et enlumineur. Liberale da Verona commence sa carrière à l’abbaye de Monte Oliveto Maggiore comme peintre miniaturiste et enlumineur d’ouvrages liturgiques, influencé notamment par Andrea Mantegna et par le peintre miniaturiste Girolamo da Cremona avec lequel …

Girolamo da Cremona

Girolamo da Cremona (actif autour de 1450 - 1485) : enlumineur. De 1467 à 1473, Girolamo travaille à l'enluminure des manuscrits de la Libreria Piccolomini à Sienne, en collaboration avec Liberale da Verona.

Benvenuto di Giovanni, « Vidi speciosam »

Benvenuto di Giovanni (Sienne, 1436 – Sienne 1509, 1517 ou 1518) Vidi speciosam ((« Vidi speciosam sicut columbam, ascendentem desuper rivos aquarum : cuius inaestimabilis odor erat nimis in vestimentis eius et sicut dies verni circumdabant eam flores rosarum et lilia convallium. » (« Je l’ai vue, belle comme une colombe, monter par-dessus le cours des eaux ; et son parfum …

Girolamo da Cremona, « Benedicat nos »

Girolamo da Cremona (actif autour de 1450 - 1485) Benedicat nos [1]« Benedicat nos Deus, Deus noster, benedicat nos Deus, et metuant eum omnes fines terrae. » (« Que Dieu, notre Dieu, nous bénisse, que Dieu nous bénisse : et que tous les confins de la terre le redoutent. ») Livre des Psaumes (Ps 66, 7-8)., Trinité, troisième quart …

Notes

Notes
1 « Benedicat nos Deus, Deus noster, benedicat nos Deus, et metuant eum omnes fines terrae. » (« Que Dieu, notre Dieu, nous bénisse, que Dieu nous bénisse : et que tous les confins de la terre le redoutent. ») Livre des Psaumes (Ps 66, 7-8).

Pellegrino di Mariano, « Deus in te speravi »

Pellegrino di Mariano (actif â Sienne entre 1449 et 1492) Deus in te speravi ((« Deus in te speravi Domine non confundar in aeternum In tua iustitia libera me et eripe me. » (« Dieu, en vous j’ai mis mon espérance : Seigneur, je ne serai pas confondu à jamais : en votre justice, délivrez-moi et dégagez-moi. ») Livre des …

Girolamo da Cremona e Liberale da Verona, « Ecce apparebit Dominus super nubem »

Girolamo da Cremona (actif autour de 1450 - 1485) et Liberale da Verona (Vérone, 1445 – 1530) Ecce apparebit Dominus super nubem ((« Ecce apparebit Dominus super nubem candidam, et cum eo sanctorum milia ; et habens in vestimento et in femore suo scriptum : rex regum, et Dominus dominantium. » (« Voici que le Seigneur va apparaître sur un …

Girolamo da Cremona e Liberale da Verona, « Nos autem gloriari oportet »

Girolamo da Cremona (actif autour de 1450 - 1485) et Liberale da Verona (Vérone, 1445 – 1530) Nos autem gloriari oportet ((« Nos autem gloriari oportet in cruce Domini nostri Iesu Christi, in quo est salus, vita, et resurrectio nostra, per quem salvati et liberati sumus. ») (« Que notre gloire soit la croix de notre Seigneur Jésus Christ ; en …

Guidoccio Cozzarelli, « In dedicatione templi decantabat »

Guidoccio Cozzarelli (Sienne, 1450 – env. 1516) In dedicatione templi decantabat [1]« In dedicatione templi decantabat populus laudem et in ore eorum dulcis resonabat sonus. » (« Pendant la dédicace du temple, le peuple chantait louange, et en leur bouche résonnait un doux écho. ») Livres des Chroniques II (2Ch 07, 6)., Dédicace de l'église, 1482. Antiphonaire de la Veille …

Notes

Notes
1 « In dedicatione templi decantabat populus laudem et in ore eorum dulcis resonabat sonus. » (« Pendant la dédicace du temple, le peuple chantait louange, et en leur bouche résonnait un doux écho. ») Livres des Chroniques II (2Ch 07, 6).

Bernardino Cignoni, « Locutus est »

Bernardino Cignoni (Casole d'Elsa, 1448/49 - Sienne, 1496) Locutus est (« Locutus est Dominus ad Moysen, dicens : descende in Aegyptum, dic Pharaoni, ut dimittat populum meum : induratum est cor Pharaonis non vult dimittere populum meum, nisi in manu forti. » (« Le Seigneur s’adressa à Moïse, disant : Descends en Égypte, et dis au Pharaon qu’il laisse partir …

Liberale da Verona, « Missus est Gabriel »

Liberale da Verona (Vérone, 1445 – 1530) Missus est Gabriel ((« Missus est Gabriel angelus ad Mariam virginem desponsatam Ioseph nuntians ei verbum et expavescit virgo de lumine ne timeas Maria invenisti gratiam apud dominum ecce concipies et paries et vocabitur altissimi filius. » (« L’ange Gabriel fut envoyé à la Vierge Marie, fiancée à Joseph, pour lui délivrer l’annonce ; …

Pellegrino di Mariano, « Surgens Jesus »

Pellegrino di Mariano (actif â Sienne entre 1449 et 1492) Surgens Jesus [1]Surgens Iesus Dominus noster stans in medio discipulorum suorum dixit :pax vobis. » (« Ressuscité, Jésus notre Seigneur, debout au milieu de ses disciples, dit : Paix à vous. ») Évangile selon Jean (Jn 20, 19)., v. 1481. Antiphonaire de Pâques au cinquième dimanche après Pâques …

Notes

Notes
1 Surgens Iesus Dominus noster stans in medio discipulorum suorum dixit :pax vobis. » (« Ressuscité, Jésus notre Seigneur, debout au milieu de ses disciples, dit : Paix à vous. ») Évangile selon Jean (Jn 20, 19).

Pellegrino di Mariano, « Omnia quae fecisti »

Pellegrino di Mariano (actif â Sienne entre 1449 et 1492) Omnia quae fecisti ((« Omnia quae fecisti nobis, Domine, in vero iudicio fecisti, quia peccavimus tibi, et mandatis tuis non obedivimus : sed da gloriam nomini tuo, et fac nobiscum secundum multitudinem misericordiae tuae. » (Tout ce que vous nous avez fait, Seigneur, c’est en pleine justice …

Liberale da Verona, « Deus in loco santo suo »

Liberale da Verona (Vérone, 1445 – 1530) Deus in loco santo suo ((« Deus in loco sancto suo : Deus, qui inhabitare facit unanimes in domo : ipse dabit virtutem et fortitudinem plebi suae. » (Dieu réside en son lieu saint : Dieu, qui fait habiter ceux qui sont unanimes dans sa maison : c'est lui qui donnera courage …

Liberale da Verona, « Confessio et pulcritudo »

Liberale da Verona (Vérone, 1445 – 1530) Confessio et pulc[h]ritudo [1]« Confessio et pulchritudo [in conspectu eius : sanctitas et magnificentia in sanctificatione eius.] » (« Acclamation et beauté en sa présence : sainteté et magnificence en son action sainte ! »). Livre des Psaumes (Ps 95, 6)., Saint Laurent, 1470. Graduel de la fête de saint Pierre à l’Assomption de …

Notes

Notes
1 « Confessio et pulchritudo [in conspectu eius : sanctitas et magnificentia in sanctificatione eius.] » (« Acclamation et beauté en sa présence : sainteté et magnificence en son action sainte ! »). Livre des Psaumes (Ps 95, 6).

Liberale da Verona, « Dum clamarem ad Dominum »

Liberale da Verona (Vérone, 1445 – 1530) Dum clamarem ad Dominum [1]« Dum clamarem ad Dominum, exaudivit vocem meam ab his qui appropinquant mihi. » (« Tandis que je lançais mon cri vers le Seigneur, il a exaucé ma voix pour me délivrer de ceux qui me traquent. ») , Éole, dieu du vent, 1470. Graduel du dimanche de la Septuagésime au …

Notes

Notes
1 « Dum clamarem ad Dominum, exaudivit vocem meam ab his qui appropinquant mihi. » (« Tandis que je lançais mon cri vers le Seigneur, il a exaucé ma voix pour me délivrer de ceux qui me traquent. »)

Girolamo da Cremona, « Intret in conspectu tuo »

Girolamo da Cremona (actif autour de 1450 - 1485) Intret in conspectu tuo [1] « […] Intret in conspectu tuo, Domine, gemitus compeditorum. » (« Que soit introduit en votre présence, Seigneur,le gémissement des captifs. ») Livre des Psaumes (Ps 78, 10)., Saints Martyrs, 1472. Graduel avec la première partie de la Communion des Saints Comune dei Santi (du …

Notes

Notes
1 « […] Intret in conspectu tuo, Domine, gemitus compeditorum. » (« Que soit introduit en votre présence, Seigneur,le gémissement des captifs. ») Livre des Psaumes (Ps 78, 10).

Pellegino di Mariano, « Cibavit eos »

Pellegrino di Mariano (actif â Sienne entre 1449 et 1492) Cibavit eos [1]« Cibavit eos ex adipe frumenti, alleluia: et de petra, melle saturavit eos. » (« Il les a nourris de la fleur du froment, alleluia : et de miel tiré du roc il les a rassasiés. »). Livre des Psaumes (Ps 80, 17)., Adoration du Saint Sacrement, …

Notes

Notes
1 « Cibavit eos ex adipe frumenti, alleluia: et de petra, melle saturavit eos. » (« Il les a nourris de la fleur du froment, alleluia : et de miel tiré du roc il les a rassasiés. »). Livre des Psaumes (Ps 80, 17).

Sano di Pietro, « Suscepimus Deus »

Sano di Pietro (Sienne, vers 1410 – 1481) Suscepimus deus [1]« Suscepimus Deus [misericordiam tuam in medio templi tui. » (Nous avons reçu, Dieu, votre miséricorde, au milieu de votre temple.) Livre des Psaumes (Ps 47, 10)., Purification de la Vierge, 1471-1472. Graduel de la veille de saint André à la veille des saints Pierre et Paul (codex 27.11, …

Notes

Notes
1 « Suscepimus Deus [misericordiam tuam in medio templi tui. » (Nous avons reçu, Dieu, votre miséricorde, au milieu de votre temple.) Livre des Psaumes (Ps 47, 10).

Giovanni di Taldo

Giovanni di Taldo [1] Sicut ovis ad occisionem ductus est ((« […] sicut ovis ad occisionem ductus est : et, dum male tractaretur, non aperuit os suum : traditus est ad mortem, ut vivificaret populum suum. » (« […] comme une brebis, il a été mené à l’abattage, et tandis qu’il était maltraité, il n’a pas ouvert la bouche : et …

Giovanni di Giuliano Boccardi, « Transite ad me omnes »

Giovanni di Giuliano Boccardi (Florence, 1460 - 1529) Transite ad me omnes [1]« Transite ad me omnes [qui concupiscitis me] » (« Venez à moi, vous qui me désirez.] » L’Ecclésiastique (Si 24, 19)., Visitation de Marie, premier quart du XVIe s. Antiphonaire de la Visitation de Marie à la fête de saint Laurent (codex I.P). Provenance : In …

Notes

Notes
1 « Transite ad me omnes [qui concupiscitis me] » (« Venez à moi, vous qui me désirez.] » L’Ecclésiastique (Si 24, 19).

Gano di Fazio, « Monumento funebre di Tommaso Andrei »

Gano di Fazio (Sienne, actif entre 1290 et 1317/18) Monumento funebre di Tommaso Andrei (Monument funèbre de Tommaso Andrei), v. 1303-1305. Inscriptions : (sur le rebord du sarcophage) : « :+: CELAVIT GANUS OPUS HOC INSIGNE SENENSIS : / LAUDIBVS IMMENSIS EST SUA DIGNA MANUS : » ((Le siennois Gano a sculpté cette œuvre insigne : sa …

« Cappella »

À l’intérieur d’une église, lorsqu’il ne s’agissait pas d’une structure architecturale autonome, on appelait communément « chapelle » l’ensemble composé d’un autel et de la niche peu profonde, parfois monumentale, qui lui servait d’écrin, aligné parmi d’autres le long de la nef ou des bas-côtés.

Scuola senese, « Crocifisso »

Ecole siennoise Crocifisso (Crucifix), seconde moitié du XIVe s. Inscriptions : (dans le titulus) : « I. N. R. I. » [1]Acronyme de « Iesu Nasarensis Rex Iodeorum » (« Jésus de Nazareth, roi des Juifs »). Bois sculpté polychrome,  Provenance : Autel du Crocifisso, Cathédrale, Siena.  Sienne, Museo dell’Opera del Duomo. Objet d’une vénération particulière L’ancienne « Chapelle du Crucifix » La …

Notes

Notes
1 Acronyme de « Iesu Nasarensis Rex Iodeorum » (« Jésus de Nazareth, roi des Juifs »).

Lorenzo di Mariano detto ‘Il Marrina’, « Prospetto della Libreria Piccolomini »

Lorenzo di Mariano detto ‘Il Marrina’ (Sienne, 1476 – 1534) Prospetto marmoreo della Libreria Piccolomini (Façade de marbre de la Bibliothèque Piccolomini), v. 1497. Marbre. Provenance : In situ. Sienne, Cathédrale de Santa Maria Assunta. La façade de la Bibliothèque Piccolomini donnant sur le collatéral gauche de la nef, œuvre de Marrina (1497), est composée de deux arcs …

Alberto di Betto d’Assisi, « Compianto su Cristo morto »

Alberto di Betto d’Assisi (Assise, documenté à Milan en 1414 [?] et à Sienne en 1421) Compianto su Cristo morto (Lamentation sur le Christ mort), 1421. Bois sculpté doré et peint, 101 [1]Hauteur de la tête de la Madone. x 164,5 cm. Provenance : Autel du Crocifisso (détruit), Cathédrale de Sienne. Sienne, Cathédrale de Santa …

Notes

Notes
1 Hauteur de la tête de la Madone.

Alessandro I

((Liber Pontificalis, notice d’Alexandre Ier, 7e pape, : « . 1 Alexander, natione Romanus, ex patre Alexandro, de regione Caput tauri, sedit ann. X m. VII d. II. Fuit autem temporibus Traiani, usque Heliano et Vetere (116). 2 Hic passionem Domini miscuit in praedicatione sacerdotum, quando missae celebrantur. Martyrio coronatur, et cum eo Euentius presbiter …

Liber Pontificalis

Écrit, semble-t-il, par des clercs durant le haut Moyen Âge (VIe-IXe s.), le Liber pontificalis (Livre des papes) est une compilation de notices biographiques relatives aux différents évêques de Rome, dans l’ordre chronologique, depuis les origines jusqu’à la fin du IXe siècle.

Teodulo

Teodolo ou Teodulo ou Théodule : diacre d’origine orientale, martyrisé à Rome au IIIe ou IVe siècle, en même temps que les saints Alexandre et Évence (Éventius). Théodule et Eventius, emprisonnés avec Alexandre, assistèrent à la conversion des prisonniers après un sermon prononcé par ce dernier.

Athanase d’Alexandrie

Athanase d'Alexandrie, dit le Grand (entre 296 et 298 - 373) : saint, patriarche (évêque) d'Alexandrie du 8 juin 328 à sa mort (malgré cinq exils successifs). Il est notamment l’auteur d’une Vie de saint Antoine [1]Voir : Athanase d’Alexandrie, Vie d’Antoine (G. J. M. Bartelink éd.), Paris, Les éditions du Cerf, 1994, pp. 369-371., ouvrage rapidement traduit …

Notes

Notes
1 Voir : Athanase d’Alexandrie, Vie d’Antoine (G. J. M. Bartelink éd.), Paris, Les éditions du Cerf, 1994, pp. 369-371.

Christ en gloire

Le type iconographique du Christ en gloire a pour objet la représentation eschatologique du Christ dans son corps de gloire nimbé de lumière, lors de la Seconde Parousie ((Dans la religion chrétienne, la Seconde Parousie désigne la « seconde apparition » du Christ sur la Terre, dans sa gloire, telle qu’annoncée aux apôtres (la première ayant eu lieu lors …

Reliquaire en argent du bras droit du Baptiste

Il s’agit du second reliquaire, exécuté au début des années 1600 par l'Opera della Metropolitana afin d’assurer la conservation de la relique du bras droit du Baptiste dans de meilleures conditions de sécurité. Le premier reliquaire [1]Voir : Francesco d’Antonio, Reliquiario del Braccio destro del Battista., réalisé environ un siècle et demi plus tôt par …

Notes

Notes
1 Voir : Francesco d’Antonio, Reliquiario del Braccio destro del Battista.

« Ordo Officiorum Ecclesiae senensis »

L’Ordo Officiorum Ecclesiae senensis est un précieux codex de la Bibliothèque Communale de Sienne compilé par le chanoine Odoricus en 1215. Outre le fait que ce document historique établit l’usage de la liturgie quotidienne au sein de la Cathédrale, et fournit de précieuses indications sur l’emplacement et sur la dédicace des autels qu’elle renfermait. Ce …

Grotesque

Le terme, directement emprunté à l’italien grottesche, fait référence aux motifs ornementaux antiques découverts dans les « grottes » [1]Les salles découvertes furent appelées « grottes » du fait qu’elles étaient enterrées., c’est-à-dire dans les ruines de la Domus Aurea [2]Maison d’Or. de Néron, lesquelles furent visitées et explorées par les artistes autour de 1490-1495. Ces motifs commencent alors …

Notes

Notes
1 Les salles découvertes furent appelées « grottes » du fait qu’elles étaient enterrées.
2 Maison d’Or.

Luca di Tommè, « Madonna col Bambino. Polittico di Rieti »

Luca di Tommè (Sienne, documenté de 1356 à 1389) Madonna col Bambino. Polittico di Rieti (Vierge à l’Enfant, Polyptyque de Rieti), 1370 (daté et signé). Tempera sur panneau, Inscriptions : (rouleau tenu par Marie) : « « QUI VULT VENIRE POST ME ADNEGET SEMETI[P]SUM [ET] TOLLAT CRUCEM SUAM ET SEQUAT[UR] ME » ((« [Tunc Iesus dixit discipulis suis :] …

Luca di Tommè, « Madonna col Bambino »

Luca di Tommè (Sienne, actif de 1356 à 1390) Madonna col Bambino, detta Madonna della Disciplina Maggiore (Vierge à l’Enfant, dite Madone de la Discipline Majeure), v. 1370. Tempéra et or sur panneau, Provenance : Sienne, Oratorio della Contrada del Bruco. ((Sherwood A. Fehm, « Luca di Tommè’s Influence on Three Sienese Masters: The Master of the …

Francesco Vanni, « Pianta della Città di Siena »

realizzata da Peter de Jode su disegno di Francesco Vanni La città di Siena / disegnata dal pittore Francesco Vanni nel cadere del secolo decimosesto e riprodotta per cura di Lazzaro Bonaiuti nell'anno MDCCCLXXIII All'illustre e benemerito Sig. Cav. Luciano Bianchi Segretario dell'Archivio di Stato e Sindaco di Siena Lazzaro Bonaiuti in segno di alta …

San Giovanni Battista all’Abbadia Nuova

Francesco Vanni, « Pianta della Città di Siena » (détail). ((Incisione a bulino su otto matrici in lastre di rame, le carte incollate su tela con bordi dipinti di verde e due lastre di legno nelle estremità. La raffigurazione della città è a volo d'uccello, cartigli fitti di descrizioni in basso, mentre superiormente è una gloria celeste …

« Munisterino »

Le terme italien munisterino, dérivé de munistero ou munisterio ou monastero (monastère), désignait aussi bien la demeure d’un moine qu’un ensemble de demeures de ce type.

Paul de Constantinople

Paul de Constantinople ou Paul Ier de Constantinople ou Paul le Confesseur (… - 351) : évêque chrétien, martyr et déclaré Saint par les Églises catholique et orthodoxe. « Paul Ier de Constantinople offre un exemple caractéristique de construction hagiographique commandée par des mobiles politiques. Le personnage historique ne paraît pas avoir eu une grande envergure, …

Collegiata di Santa Maria Assunta, Casole d’Elsa

Collégiale de Santa Maria Assunta Piazza della Libertà. Casole d'Elsa. Se rendre sur place : Les premiers documents qui attestent de la présence de l'ancienne église paroissiale de Santa Maria Assunta remontent au XIe siècle. Entre la fin du XIIIe siècle et les toutes premières années du XIVe siècle, l'église primitive, agrandie et consacrée une …

Scultore senese della cerchia di Jacopo della Quercia, « San Matteo » ; « San Luca » ; « San Giovanni » ; « San Marco » ; « Mosè » ; « San Paolo »

Scultore senese della cerchia di Jacopo della Quercia [III-IV decennio del Quattrocento] (Sculpteur siennois proche de Jacopo della Quercia [3e-4e décennie du Quattrocento]) San Matteo, San Luca, San Giovanni, San Marco, Mosè, San Paolo (Les saints Matthieu, Luc, Jean, Marc ; Moïse ; Saint Paul) Pietra serena. Provenance : Sienne, Pinacoteca Nazionale. 1 4 2 …

Goro di Gregorio

Goro di Gregorio (Sienne, 1275 – 1335) : sculpteur, fils du sculpteur Gregorio dit Goro di Guccio Ciuti qui travailla avec Nicola Pisano pour l’ambon de la Cathédrale de Sienne (1265-1268) avant d’obtenir la citoyenneté siennoise en 1272.  En se fondant aussi bien sur la datation de ses œuvres que sur leur qualité, la critique …

« Taglia »

« À l'époque de Dante, le terme taglia possède une signification qui est de nature spécifiquement militaire : il indique le contingent de chevaliers mercenaires que chaque membre d'une ligue s'est engagé à fournir pour la réalisation d'une cause commune. Le capitaine de la ligue a pour mission de passer en revue les contingents de militaires …

Pia (de’ Tolomei ?)

« Une tradition tenace identifie Pia, la protagoniste des derniers vers du Ve Chant du Purgatoire dantesque avec une descendante des Tolomei » [1]Voir Pagani, Serena. “‘RICORDITI DI ME’. PIA DE' MALAVOLTI E NELLO DE' PANNOCCHIESCHI (PURG V, 130-136)”, Italianistica: Rivista Di Letteratura Italiana, vol. 44, n° 2, 2015, pp. 131–148., Pia de' Tolomei, même si cette …

Notes

Notes
1 Voir Pagani, Serena. “‘RICORDITI DI ME’. PIA DE' MALAVOLTI E NELLO DE' PANNOCCHIESCHI (PURG V, 130-136)”, Italianistica: Rivista Di Letteratura Italiana, vol. 44, n° 2, 2015, pp. 131–148.

Nello di Inghiramo Pannocchieschi

Nello di Inghiramo Pannocchieschi (Volterra, v. 1248 - Castel di Pietra, ap. 1322) : seigneur du Castello di Pietra, dans la Maremme, podestat de Volterra et de Lucca, capitaine de la Taglia guelfa en 1284. Une tradition née avec les premiers commentateurs de Dante veut que, pour se débarrasser de sa première épouse (Pia de' Tolomei ?), Nello l’ait assassinée en la faisant …

Scala della Pia

L’escalier de Pia « Deh, quando tu sarai tornato al mondo,e riposato de la lunga via,seguitò ‘l terzo spirito al secondo,Ricorditi di me, che son la Pia;Siena mi fé, disfecemi Maremma :salsi colui che ‘nnanellata priadisposando m’avea con la sua gemma » (([« Ah ! Quand tu seras de retour dans le monde, reposé de ton …

Castello di Montarrenti

Dressés sur un éperon situé aux confins sud-ouest de la Montagnola senese, les restes imposants de l’ensemble fortifié de Montarrenti caractérisent encore fortement le paysage environnant. Il n’en demeure plus aujourd'hui que deux tours percées de fenêtres gothiques et de meurtrières. Crénelées à l'origine, elles ont été abaissées plus tardivement et couvertes d’une toiture classique …

Colonna di Monterrenti

Il s’agit de l’une des dix-huit colonnes d’indication routière qui constituent les vestiges d’un réseau plus important, mis en place en 1781 par le Grand-duc Léopold de Lorraine aux confins de ses propriétés toscanes. Sans doute l'une des mieux conservées, cette colonne se situe à proximité du château de Montarrenti, exactement à l'intersection des routes …

Basciano (Monteriggioni)

Basciano, hameau de Monteriggioni Se rendre à Basciano : À  environ 13 km de Sienne, le hameau (frazione) de Basciano Centres d’intérêt dans le hameau Edifices religieux  San Giovanni Evangelista Edifices civils, monuments remarquables, … Villa Sansedoni (aujourd’hui Parigini)  

Arbre de vie

L’arbre de vie est mentionné, au début du Livre de la Genèse, dans le second récit de la Création (Gn 2, 9 [3] ; Gn 3, 24 [4]), en même temps que l'Arbre de la connaissance du bien et du mal. Le premier symbolise l'immortalité [5] et ne doit pas être confondu avec le second.

Jean Bessarion

Jean ou Basile [1] Bessarion (Trébizonde, 1403 - Ravenne, 1472) : Théologien et philosophe. Il est simple moine basiléen lorsque, en 1438, l'empereur Jean Paléologue ayant formé le projet de réunir l'église grecque à l'église latine, le tire de sa retraite, le fait évêque de Nicée, et l’emmène en Italie avec plusieurs autres savants. L'union des églises grecque …

Monteroni

La storiaStoria del territorioBorgo di MonteroniTressa e MoreLucignano d'ArbiaSan FabianoQuincianoCurianoVille di CorsanoPonte d'ArbiaRadiVille Petroni e Saltemnano

Gian Lorenzo Bernini (d’après), « Rosa d’oro »

D’après Gian Lorenzo Bernini (Naples, 1598 – Rome, 1680) Rosa d’oro (Rose d’or), 1658. Bronze doré, feuille d'or, saphir, h. : cm. Inscriptions : (sur les rebords de la base) : « ALESSANDRO VII PONT. MAXIMUS. ANNO I. » Provenance : Cathédrale de Santa Maria Assunta, Sienne. Sienne, Museo dell’Opera del Duomo. La rose d'or, réalisée sur …

Francesco d’Antonio, « Reliquiario del braccio destro del Battista »

Francesco d'Antonio (Sienne, actif à partir de 1440 - ?) Reliquiario del braccio destro del Battista (Reliquaire du bras droit du Baptiste), 1466. Inscriptions : (dans le médaillon central) : « TEMPORE D(OMI)NI CIPRIANI CVRI SACRE OPERE PREFECTI MCCCCLXVI »(dans le blason) : « OPA » Provenance : Cathédrale de Santa Maria Assunta, Sienne. Sienne, Museo dell’Opera del Duomo. …

Xenodochium

Au Moyen Âge, le xenodochium [1]Du grec : xenodochèion, de xénos, hôte, et dochèion, réceptacle ; devenu xenodochium en latin et xenodochio en italien. est une structure d’accueil gratuite, ou hospice, destinée aux malades, aux pauvres et aux étrangers de passage. Les xenodochia « semblent avoir été des institutions urbaines, gérées par ceux qui devaient faire …

Notes

Notes
1 Du grec : xenodochèion, de xénos, hôte, et dochèion, réceptacle ; devenu xenodochium en latin et xenodochio en italien.

Antonio Federighi, « Motivo decorativo con il candelabro »

Antonio Federighi (Sienne, 1420 – 1483) Motivo decorativo con il candelabro (Motif décoratif avec candélabre), Sienne, Museo dell'Opera del Duomo. Plusieurs parties originales du sol insérées entre les Sette età et l'hexagone, sous le dôme de la Cathédrale, se trouvent maintenant dans l'espace situé entre la soi-disant Sibylle et le vitrail de Duccio : l'élégant …

Antonio Federighi, « Motivo decorativo con i cervi affrontati »

Antonio Federighi (Sienne, 1420 – 1483) Motivo decorativo con i cervi affrontati (Motif décoratif aux biches affrontées), Marqueterie de marbres. Provenance : Cathédrale de Santa Maria Assunta, Sienne. Sienne, Museo dell’Opera, Sala delle Statue. Selon Marilena Caciorgna, "la grâce et l'élégance du dessin des biches, alliées à la ré-élaboration des motifs classiques, renvoient au génie …

Antonio Federighi, « Sette età dell’Uomo »

Antonio Federighi (Sienne, 1420 – 1483) Sette età dell’Uomo (Les sept âges de l’homme), 1475-76. [1]Marqueterie entièrement reconstruite en 1871. dans les six octogones (fig. 2-7), en commençant par celui situé en bas à gauche :Petite enfance (Inscription : « INF/<ANTIA> ») [2]Infantia : petite enfance.Enfance (Inscription : « PVE/RITIA> ») [3]Pueritia : enfance.Adolescence (Inscription : « ADOLESCE/NTIA> ») [4]Adolescentia : adolescence.Jeunesse …

Notes

Notes
1 Marqueterie entièrement reconstruite en 1871.
2 Infantia : petite enfance.
3 Pueritia : enfance.
4 Adolescentia : adolescence.

« Grancia »

L’italien grancia désigne un grenier fortifié, tel que ce genre de construction s’est développé à partir du Moyen Âge, généralement à proximité d’un centre de soins et d’accueil des voyageurs. Situées au milieu des propriétés foncières que possédaient certaines organisations hospitalières, ces fermes fortifiées étaient le centre de collecte des céréales et de toute la …

Embrayeur visuel

Dans une scène donnée, on appelle "embrayeur visuel" un personnage généralement placé au premier plan, de biais ou de dos, qui assiste lui-même à la scène. L’embrayeur visuel sert de relais entre le spectateur (spectateur du tableau, spectateur au théâtre, lecteur), qui entretient avec lui une relation particulière (tous deux observent le même spectacle) et …

Santuario di Santa Maria delle Grazie, Colle Val d’Elsa

Sanctuaire de Santa Maria delle Grazie (Colle Val d'Elsa) La façade à pignon de l'église est revêtue d’un parement de briques. Au centre, s’ouvre le portail avec un cadre en pierre et une lunette semi-circulaire, surmonté d'une petite rosace circulaire entourée d'une guirlande en céramique de l'école des Della Robbia, datant de la période de …

Albero dei monaci beati illicetani

Fresque Provenance : In situ. Ermitage de Lecceto, cloître Agostino senese                                     Antonio da Cerreto senese                Antonio de Patrit Il beato Antonio                                                     Il beato Arnaldo gallico o francese     Affresco del beato Baraclito elemosiniere Brunetto da Prato                                                 Il beato Cristoforo Lando                                        Il beato Cristoforo senese Il beato Felix Mass illicetanus                                          Il beato Filippo Agazzari senese                         Il beato Giuseppe da Gimignano …

‘Sodoma’ (Giovanni Antonio Bazzi dit le), fresque de la Cappella degli Spagnoli

‘Sodoma’ (Giovanni Antonio Bazzi dit le), fresque de la Cappella degli Spagnoli Sienne, église de Santo Spirito Un ruolo fondamentale per la diffusione di questo culto lo svolse la divulgazione del cosiddetto “Codex Calixtinus”, conosciuto anche con il nome di Liber Sancti Jacobi (“Libro di San Giacomo”) e falsamente attribuito a Papa Callisto II (1060 circa – …

Pietro di Ruffolo

Certains critiques identifient l’anonyme ‘Primo Maestro di Lecceto’, avec Pietro di Ruffolo, peintre formé sur le chantier de l’Ermitage de Lecceto, à qui l’on attribue aussi quelques peintures de l'Ermitage de San Salvatore à Lecceto (Sovicille), le San Sebastiano du Musée Corboli (Asciano), quelques fresques de l'église de Tocchi (Monticiano), ainsi que les fresques de …

Jacques de Voragine, La « Légende dorée »

Il s'agit d'un ouvrage rédigé depuis l'année 1260 environ, jusqu'à la mort de son auteur, Jacques de Voragine, en 1298. L’ouvrage compile une importante collection de vies saintes et de légendes hagiographiques souvent réécrites et augmentées. « Il s’agit d’un volumineux recueil de Vies de saints dans l’ordre du calendrier, qui privilégie assez largement les saints …

‘Primo Maestro di Lecceto’ (Pietro di Ruffolo ?), « Miracolo dell’impiccato »

‘Primo Maestro di Lecceto’, actif à Sienne au cours des premières années du Quattrocento (Pietro di Ruffolo ?) Miracolo dell’impiccato salvato da San Iacopo (Miracle du pendu sauvé par saint Jacques), début du XVe s. Fresque. Provenance : In situ. Cuna (Monteroni d’Arbia), église de San Jacopo e Cristoforo. Le légendaire miracle du pendu sauvé par saint …

Chiesa di San Jacopo e Cristoforo

Attachée à la ferme (grancia) voisine appartenant à l’Hôpital de Santa Maria della Scala à Sienne mais située à l'extérieur des murs de l’enceinte fortifiée, l'église de San Giacomo (puis San Giacomo e Cristoforo) est une simple construction en brique datant des XIIIe-XIVe siècles, à nef unique, sans abside. Un édifice est documenté à cet …

Bretèche

Comme les mâchicoulis, les bretèches participent au système de défense de la fortification médiévale. Ces excroissances construites en aplomb le long des murs de manière à protéger une porte ou même un angle de mur, sont construites en pierre. Leurs ouvertures verticales permettent des tirs plongeants, des jets de liquides ou d’objets contondants sur les …

More di Cuna

La butte de Cuna, située légèrement en retrait de la Via Francigena, est connue dès 1152 en raison de la présence d'un hospice dit xenodochium, destiné à l’accueil des pèlerins se rendant à Rome (ou en provenant). C’est à son sommet, aux abords du castelletto (petit castello) préexistant, que l’on construisit, en 1314, la Grancia, …

Grancia di Cuna

Grange de Cuna Via Cassia Nord, 1444. More di Cuna (Monteroni d'Arbia). La Grange de Cuna, ferme monumentale, fortifiée dès 1366, administrait, pour le compte de l'hôpital de Santa Maria della Scala, le moulin de Monteroni, « principal centre de production de la farine envoyée à Sienne » ((Mario Ascheri, Lo spazio storico di Siena, Cinisello Balsamo, …

Cappella di Santa Maria Assunta, L’Amorosa

Chapelle de Santa Maria Assunta L’Amorosa (Sinalunga). Se rendre sur place : La forme actuelle de l’édifice du XIIe siècle st due à un agrandissement à la Renaissance. A l’extérieur, la chapelle est flanquée d’un clocher-mur en brique rouge. Intérieur de l’édifice L’église conserve plusieurs œuvres : Pittore anonimo senese della prima metà del XVI secolo, …

Francesco Camilliani, « Stemma mediceo con mascheroni tra due eroi »

Francesco Camilliani (Florence, avant 1530 – 1586) Stemma mediceo con mascheroni tra due eroi (Blason médicéen avec mascarons entre deux héros), v. 1563. Marbre Inscriptions : (dans le cartouche) : « COS/MVS / MEDICES DVX FLORENTIAE / SENARVM CARCEM ET / VNAM SENENSIVM QVIETES / ET SECVRITATEM / FVN/DAVIT ANNO MDLXI » ((« Côme de Médicis, duc de …

Piero de’ Medici

Piero de' Medici ou Pierre Ier de Médicis (Florence 1416 - 1469) : fils ainé de Cosimo I, surnommé Pierre le Goutteux (Piero il Gottoso) à cause de l’arthrite déformante dont il souffrait. Héritier de la banque Médicis, il dirige également les affaires de la République de Florence de 1464 à sa mort.

Cortona (province d’Arezzo)

REPÈRES HISTORIQUES CENTRES D’INTÉRÊT DANS L’ENCEINTE DE LA VILLE MuséesEdifices religieux Edifices civils (monuments remarquables, …) CENTRES D’INTÉRÊT HORS DE L’ENCEINTE DE LA VILLE  CENTRES D’INTÉRÊT AU SEIN DES FRAZIONI et des Località

Urbano da Cortona, « Natività della Vergine et annuncio à Gioacchino »

Urbano da Cortona (Cortone, vers 1426 – Sienne, 1504)  Nascita della Vergine (Naissance de la Vierge), 1451-1459.Annuncio della nascita della Vergine a Gioacchino (Annonce de la naissance de la Vierge à Joachim), 1451-1459. Marbre, 72-73 x 66 cm (les deux moitiés de l’œuvre réunies). Provenance : Chapelle de la Madonna delle Grazie, Cathédrale de Santa Maria Assunta, Sienne. Sienne, Cathédrale de Santa …

Imposte

En architecture, l'imposte est une pierre saillante qui forme le couronnement du piédroit d'un arc, à la naissance de l'arc. Cette dernière assise du piédroit sous l'arc se présente le plus souvent sous la forme d’une tablette saillante. L'imposte est au piédroit ce que le chapiteau est à la colonne. Le corps de moulure de …

Lorenzo di Mariano detto ‘il Marrina’, Portale marmoreo

Lorenzo di Mariano detto ‘il Marrina’ (Sienne, 1476 – 1534) Portale marmoreo (Encadrement de porte) Marbre. Inscription : (sur le linteau) : « OLIVÆ FRVCTVS » Provenance : Monastero di San Benedetto fuori porta Tufi (Monastère de San Benedetto, en dehors de la porte Tufi), Sienne. Sienne, Pinacoteca Nazionale. Le premier monastère accepté par le bienheureux Bernardo Tolomei fut celui …

Giuseppe Mazzuoli

Giuseppe Mazzuoli (Volterra, 1643 – Rome, 1725) : sculpteur de l’âge baroque tardif. Élève de Ferrata et Caffà il travailla pour Le Bernin, particulièrement sur le chantier de la tombe d’Alexandre VII (Saint-Pierre de Rome). Il maintint vivante la tradition berninienne sans que celle-ci soit aucunement affectée par le classicisme français. Après 1686, il travaille …

Baldassare Peruzzi (bottega di) ?, « Diana e Endimione »

Baldassare Peruzzi (atelier de) ? Diana e Endimione (Diane et Endymion), Fresque. Provenance : In situ. Sienne, Château de Belcaro. La déesse Diane (dans la mythologie grecque, Artémis, qui deviendra Diane chez les Romains, est parfois confondue avec Séléné ((Séléné : Divinité grecque, personnification de la Lune, elle fut plus tard identifiée à Artémis. Elle …

Le Jugement de Pâris

Quand Aphrodite, déesse de l'amour et de la beauté, vint sur le mont Pélion [1]Selon la mythologie grecque, le mont Pélion était la résidence d'été des dieux de l'Olympe et la patrie des Centaures. pour participer au noces de la Néréide Thétis avec Pélée, roi des Myrmidons, tous les dieux de l'Olympe saluèrent son arrivée …

Notes

Notes
1 Selon la mythologie grecque, le mont Pélion était la résidence d'été des dieux de l'Olympe et la patrie des Centaures.

Cappella del Castello di Belcaro

Chapelle du Château de Belcaro Intérieur de la chapelle Le décor peint de la chapelle est généralement attribuée, comme les autres peintures du château, au siennois Giorgio di Giovanni, collaborateur de Giovanni da Udine et appartenant au cercle de Peruzzi. « Il est cependant possible que les éléments de partition au caractère fortement architecturé, dans lesquels …

Bugia

Bougie allumée tenue sur un bougeoir métallique par un préposé à cette fonction placé à côté du célébrant.

Famille pontificale

Au Moyen Âge comme à l'époque moderne, on appelle Famille pontificale (lat. : familia papæ) l'ensemble des clercs et laïcs, membres de la Curie romaine, chargés du service personnel du pape, et choisis par lui. Elle ne doit pas être confondue avec les parents du pape.

Infule

Les infules sont deux bandes de tissu qui, partant de l'arrière de la mitre épiscopale descendent jusqu’aux épaules. Dans l'usage moderne, elles sont ornées d'une simple croix, ou ont la même décoration que la mitre. Il est courant que les évêques y apposent leurs armoiries.Le terme infule peut désigner la mitre elle-même.

Chapitre de Sienne

La présence d'un chapitre de chanoines dans la Cathédrale de Sienne est documentée depuis la fin du premier millénaire, époque à laquelle apparaissent les premières nominations canoniques effectuées par les évêques siennois. La Schola de la Cathédrale, née à l'initiative des chanoines au XIe siècle, a été d'une importance particulière puisqu’elle est à l’origine l’université …

Bonifacio

Boniface : Pape de fin 418 à 422, successeur de Zosimo. Selon le Liber pontificalis, il était d’origine romaine et fils du prêtre Giocondo. .

Alfonso Landi

Alfonso Landi (Sienne, 1585 - ) : Né dans une famille de la noblesse siennoise, il fut professeur d’« Humanités » au Studio senese. Il est l’auteur du célèbre Racconto del Duomo di Siena [1655], premier véritable guide des œuvres présentes dans la Cathédrale de Santa Maria Assunta, à Sienne. ((Le Racconto fut achevé l’année où Fabio …

Piédroit

Piédroit ou pied-droit, appelé aussi montant ou jambage [1]En particulier dans le cas d’une fenêtre., peut désigner : la partie latérale d'une baie, d'une porte, d'une fenêtre, d'un manteau de cheminée le mur vertical supportant la naissance d'une voûte, y compris dans des tunnels le pilier carré qui porte la naissance d'une arcade Si le piédroit est constitué par un pilier ou une …

Notes

Notes
1 En particulier dans le cas d’une fenêtre.

Les émaux translucides sur basse-taille

La technique des émaux translucides sur basse-taille, à été inventée par les orfèvres siennois à la fin du XIIIe siècle [1]Le premier exemple connu de mise en œuvre de cette technique est dû au siennois Guccio di Mannaia (Calice d’Assise).. Elle consiste à appliquer des émaux translucides sur une plaque d’argent ou d’or, gravée et …

Notes

Notes
1 Le premier exemple connu de mise en œuvre de cette technique est dû au siennois Guccio di Mannaia (Calice d’Assise).

Studio senese (poi Università di Siena)

Le premier document connu concernant le Studio senese est un décret du Podestat datant de 1240. Son originalité réside dans son modèle juridique particulier, non pas basé sur l'initiative des étudiants comme à Bologne, ni sur l'administration par les enseignants comme à Paris, mais sur une organisation gérée directement par la Commune. Les premières disciplines dispensées étaient …

Guccio di Mannaia

Guccio di Mannaia (Sienne, actif de 1291 à 1322 ((« […] dal gennaio 1291 al marzo 1322 », est-il précisé dans Maria Monica Donato (a cura di), Siena e artisti senesi. Maestri Orafi. Opere firmate nell’arte italiana / Medioevo, dans Opera - Nomina - Historiae. Giornale di cultura artistica, 5/6 - 2011/2012, Rivista semestrale on line, https://onh.giornale.sns.it/numeri/05_06_2012/ONH_5_6_2011_2012_Oreficeria.pdf, consulté …

Artista senese dei primi decenni del Trecento (Guccio di Mannaia ?), « Crocifissione »

Artista senese dei primi decenni del Trecento (Guccio di Mannaia [Sienne, actif de 1291 à 1322] ?) Crocifissione (Crucifixion), v. 1310-15. Incision colorée sur marbre de Carrare, 44,8 x 28 x 3,2 cm. Provenance : San Pellegrino alla Sapienza, Sienne. ((Fixée jusqu’en 1863 sur un mur de la sacristie de San Pellegrino où l’a vue …

L’Ufficio dell’Ornato

Au Quattrocento, la ville Sienne est marquée par une activité de construction d'une intensité exceptionnelle. Afin de coordonner les travaux et de permettre qu’ils soient effectués sur des critères harmonieux, le gouvernement décida en 1413 de créer un « Ufficio dell’Ornato » (bureau de l’ornement). ((D’après : Petra Pertici, La Città magnificata (Il Leccio, 1995) …

Le Arti

Les Arts Les Arts [1]On parlerait aujourd’hui des Arts et Métiers, étaient des corporations de métiers qui bénéficiaient d’une organisation propre, avec ses statuts, son siège social, ses propres finances et son tribunal. Ce dernier jugeait seulement en première instance. En cas d’appel, l’affaire remontait au tribunal de la Mercanzia. Ils étaient fortement hiérarchisés et organisés …

Notes

Notes
1 On parlerait aujourd’hui des Arts et Métiers,

L’Esecutore (poi Capitano) della Giustizia

L'Exécuteur de la Justice (ou Capitaine de la Justice à partir de 1524) était un magistrat extraordinaire, qui avait la même compétence que le Capitaine de Guerre. Ils ont parfois été en fonction en même temps et cette magistrature reprit de son importance à partir de 1404 quand disparut celle de Sénateur. Sa compétente couvrait toutes …

Il Capitano (poi Conservatore, poi Senatore) di Guerra

La dénomination du Capitaine de Guerre, dont la fonction existait depuis les débuts de la République, a évolué au fil du temps. Pendant le gouvernement des Douze (1355-1368), il s’est appelé le « Conservateur », puis le « Sénateur », jusqu’à ce que la fonction disparaisse avec la chute de la Seigneurie des Visconti en 1404. Le rôle du Sénateur …

Urbano da Cortona, « Due frammenti provenienti dal piedritto dell’arco della cappella della Madonna delle Grazie »

Urbano da Cortona (Cortone, vers 1426 – Sienne, 1504)  Due frammenti provenienti dal piedritto dell'arco della cappella della Madonna delle Grazie (Deux fragments provenant des piedroits de l’arc de la chapelle de la Madonna delle Grazie), 1451-1459. Marbre, 55 x 20,5-21 cm. Provenance : Chapelle de la Madonna delle Grazie, Cathédrale de Santa Maria Assunta, Sienne. Sienne, Museo dell'Opera della Metropolitana. …

Urbano da Cortona, « Busti di profeti e santi »

Urbano da Cortona (Cortone, vers 1426 – Sienne, 1504)  Busti di profeti e santi (Bustes de prophètes et de saints), 1451-1459. Marbre.  Provenance : Chapelle de la Madonna delle Grazie, Cathédrale de Santa Maria Assunta, Sienne. Sienne, Cathédrale de Santa Maria Assunta, tympan du portail gauche. Urbano da Cortona

Urbano da Cortona, « Annunciazione »

Urbano da Cortona (Cortone, vers 1426 – Sienne, 1504)  Annunciazione (Annonciation), v. 1451-1459. Marbre, 72-73 x 66 cm [1]Évaluation due à Monika Butzek, « La capella della Madonna delle Grazie. Una ricostruzione », op. cit. p. 99.. Inscriptions : (sous les trois bas-reliefs) : « Hic AN. MLIX ILDEBRANDO LDEBRANDESCO SENEN. ARCHID INEVR. CVRANTIDVI POSTMODVM GREG. H OECYMENIEVM. CONCILIVM CELEBRATIMBI ANTIPAP BENEDICTO ABROGATO GER …

Notes

Notes
1 Évaluation due à Monika Butzek, « La capella della Madonna delle Grazie. Una ricostruzione », op. cit. p. 99.

Urbano da Cortona, « Sogno di Gioacchino e incontro alla Porta aurea »

Urbano da Cortona (Cortone, vers 1426 – Sienne, 1504)  Sogno di Gioacchino e incontro alla Porta aurea (Songe de Joachim et rencontre à la Porte dorée), v. 1451-1459. Marbre, 72-73 x 66 cm [1]Évaluation due à Monika Butzek, « La capella della Madonna delle Grazie. Una ricostruzione », op. cit. p. 99.. Inscriptions : (sous les trois bas-reliefs) : « PIV II …

Notes

Notes
1 Évaluation due à Monika Butzek, « La capella della Madonna delle Grazie. Una ricostruzione », op. cit. p. 99.

Urbano da Cortona, « Gioacchino fra i pastori »

Urbano da Cortona (Cortone, vers 1426 – Sienne, 1504)  Gioacchino fra i pastori (Joachim parmi les bergers), v. 1451-1459. Marbre, 72-73 x 66 cm [1]Évaluation due à Monika Butzek, « La capella della Madonna delle Grazie. Una ricostruzione », op. cit. p. 99.. Provenance : Chapelle de la Madonna delle Grazie (détruite), Cathédrale de Santa Maria Assunta, Sienne. Sienne, Cathédrale de Santa Maria Assunta.

Notes

Notes
1 Évaluation due à Monika Butzek, « La capella della Madonna delle Grazie. Una ricostruzione », op. cit. p. 99.

Mercanzia

La Mercanzia, dont le domaine de compétence couvrait toute matière commerciale, représentait la corporation des marchands, à l’exception des lainiers qui surent rester autonomes. Ses consuls sont signalés pour la première fois en 1192, alors que l’importance politique des Arts (corporations de métiers) faiblissait au profit des seuls marchands et grossistes. Vers la fin du XIIIe siècle, …

Urbano da Cortona, « Morte della Vergine »

Urbano da Cortona (Cortone, vers 1426 – Sienne, 1504) Morte della Vergine (Dormition de la Vierge), 1451-1459. Marbre, 72-73 x 66 cm [1]Évaluation due à Monika Butzek, « La capella della Madonna delle Grazie. Una ricostruzione », op. cit. p. 99.. Provenance : Chapelle de la Madonna delle Grazie, Cathédrale de Santa Maria Assunta, Sienne. Sienne, Cathédrale de Santa Maria Assunta.

Notes

Notes
1 Évaluation due à Monika Butzek, « La capella della Madonna delle Grazie. Una ricostruzione », op. cit. p. 99.

Domenico Beccafumi, « The Offering of the Keys of the City of Siena to the Virgin »

Domenico Beccafumi (Valdibiena [Montaperti], entre 1484 et 1486 – Sienne, 1551) The Offering of the Keys of the City of Siena to the Virgin (L’offrande des clés de la cité de Sienne à la Vierge), 1526 (?). Tablette de biccherne découpée. Tempéra sur panneau, 46 x 46,7 cm. Provenance : Bureau de la Biccherna, Sienne. Chatsworth, Devonshire Collection, …

Transsubstantiation

Littéralement, la transsubstantiation est la transformation d’une substance en une autre. Dans la théologie catholique, il s’agit de la doctrine selon laquelle lors de l’Eucharistie, au moment de la consécration, les espèces du pain et du vin deviennent le Corps et le Sang du Christ tout en conservant leurs caractéristiques physiques et leur apparence originale. …

Sénèque

Lucius Annaeus Seneca ou Sénèque (entre l'an 4 av. J.-C. et l'an 1 ap. J.-C. - 65 ap. J.-C.) : philosophe, dramaturge et homme d'État, parfois nommé Sénèque le Jeune pour le distinguer de son père, Sénèque l'Ancien. Philosophe d'abord proche du pouvoir à l'époque où Néron régnait sur Rome, Sénèque s'inspire des préceptes du stoïcisme pour …

Orphée

Orphée : héros de la mythologie grecque, fils du roi de Thrace Œagre et de la Muse Calliope. Poète, musicien [1]Son instrument est la lyre, dont il est réputé être l’inventeur., il était parfois considéré comme un prophète. Orphée a fait partie des Argonautes ; sa descente aux Enfers et son échec à ramener sa femme Eurydice dans le monde des vivants ont façonné son mythe …

Notes

Notes
1 Son instrument est la lyre, dont il est réputé être l’inventeur.

Héraclite

Héraclite d’Éphèse, surnommé « l'Obscur » (VIe-Ve s. av. J.-C.) : figure majeure parmi les « physiciens », les penseurs présocratiques, qui s'efforcent de formuler les principes du monde. 

Empédocle

Empédocle (v. 490 av. J.-C. - v. 430 av. J.-C.) : philosophe, poète, ingénieur et médecin grec. Empédocle privilégie la forme poétique pour décrire sa philosophie dans deux poèmes dont il ne nous reste que des fragments : De la nature et les Purifications. L'originalité d'Empédocle est de poser deux principes qui règnent cycliquement sur l'univers, l'Amour et la Haine. Ces principes engendrent les quatre éléments dont sont composées toutes …

Thalès

Thalès de Millet, appelé communément Thalès (v. 625-620 av. J.-C. - v. 548-545 av. J.-C.) : mathématicien et philosophe et savant grec. On lui attribue de nombreux exploits, comme le calcul de la hauteur de la grande pyramide ou la prédiction d'une éclipse, ainsi que le théorème de Thalès. 

Anaxagore

Anaxagore, dit « de Clazomènes » [1]Clazomènes, près de Smyrne, en Asie Mineure. (v. 500 - 428 av. J.-C.) : philosophe présocratique grec.

Notes

Notes
1 Clazomènes, près de Smyrne, en Asie Mineure.

Démocrite

Démocrite (v. 460 av. J.-C. - 370 av. J.-C.) : philosophe grec. « Pour Démocrite, la nature est composée de vide et d'atomes, particules matérielles indivisibles, éternelles et invariables. « Rien ne naît de rien », écrit Démocrite, et tout s'enchaîne nécessairement ; les corps naissent des combinaisons d'atomes et disparaissent par la séparation des atomes. L'âme est faite d'atomes, …

Socrate

Socrate (v. 470/469 av. J.-C. – 399 av. J.-C.) : philosophe. « À une époque où fleurissent les ‘maîtres de savoir’ professionnels, il ne se prétend pas fondateur d’école et, s’il a des disciples, jeunes gens fortunés – Platon, Alcibiade, Xénophon – ou simples artisans, c’est qu’ils viennent spontanément s’entretenir avec lui. Il n'écrit rien mais il le dit lui-même : ‘Si on me …